Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

“Évaluation des projets-pilotes d’encadrement des contrats article 60 “

15-12-1997

Le Cabinet du Secrétaire d’Etat à l’Intégration sociale Jan Peeters nous a communiqué que les projets-pilotes relatifs à l’accompagnement des minimexéstravaillant dans le cadre 60§7 de la loi organique des CPAS «ont été évalués de façon positive»1. Sans plus de détails.
Ces projets, concernant 13 grands CPAS, se sont déroulés de novembre 1996 à novembre 1997 : ils consistent à recruter le personnel nécessaire à la mise surpied et à l’accompagnement de projets d’insertion socioprofessionnelle. Ils seront prolongés d’un an. Deux milions de francs seront alloués à chaque CPAS pour lerecrutement d’un membre du personnel supplémentaire chargé de l’accompagnement des minimexés.
«L’emploi des «articles 60» doit augmenter de 10 %». Tel est l’objectif de l’initiative. «L’an dernier, pour 13 CPAS l’accroissement global est passé de 1020à 1312».
Loin de se limiter aux grands CPAS, le cabinet a également lancé de nouveaux projets avec les petits CPAS ruraux. «Les CPAS de petites communes ne disposent pas, la plupart dutemps, du personnel nécessaire pour accompagner quelqu’un à temps plein, le recycler et l’orienter vers le marché du travail», déclare le Cabinet. Une solutionpourrait être alors la collaboration entre plusieurs petits CPAS.
Côté wallon, le Secrétaire d’Etat a décidé d’allouer deux millions de francs au CPAS de Philippeville «afin de lui permettre de recruter, pour unepériode d’un an, un membre du personnel à temps plein. Le CPAS collaborera avec les CPAS de Florennes, Walcourt et Viroinval». Le but est d’accroître le nombre deminimexés mis au travail dans la région de 8 unités par rapport au nombre au 1er janvier 1997 «et surtout de permettre à plus de personnes de retrouver le cheminvers un marché du travail normal».
Côté flamand, le projet-pilote est d’application pour le CPAS de Tienen.
1 Cabinet : av. Galilée 5 (10e étage) à 1210 Bruxelles, tél. : 02/210 19 11.

Alter Échos

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)