Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

Éducation permanente, les textes prennent du retard pour la mise en route de la réforme du secteur

Alors qu’ils étaient annoncés pour septembre, les arrêtés d’application nécessaires à l’entrée en vigueur du nouveau décretdu secteur de l’éducation permanente, se font attendre. Ils sont actuellement en phase d’analyse auprès du Conseil supérieur de l’éducationpermanente1, et soumis à des allers-retours avec le cabinet du ministre Dupont2. D’après les estimations de ce dernier, la finalisation est «prévue pour le début de l’année 2004 ».

27-07-2005 Alter Échos n° 155

Alors qu’ils étaient annoncés pour septembre, les arrêtés d’application nécessaires à l’entrée en vigueur du nouveau décretdu secteur de l’éducation permanente, se font attendre. Ils sont actuellement en phase d’analyse auprès du Conseil supérieur de l’éducationpermanente1, et soumis à des allers-retours avec le cabinet du ministre Dupont2. D’après les estimations de ce dernier, la finalisation est «prévue pour le début de l’année 2004 ».Pourquoi ce retard ?Au cabinet du ministre Dupont, on explique qu’il reste « des problèmes à solutionner », et que l’heure est à la « réflexion autour decertaines définitions comme celles des activités ou des thématiques d’action ». Or, ces définitions ont une influence directe sur le nombre d’heuresd’activités considérées et donc sur le financement.Pour le cabinet, « le travail de réflexion permet de mieux prendre en compte la dynamique des mouvements », et le travail sur les critères est un moyen de « mieuxcanaliser les entrées dans les axes ». L’option est d’éviter les fantas...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Catherine Daloze

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)