Partager par e-mail Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur LinkedIn Partager sur Pinterest Impression
Élections : le souffle du peuple
© Mathieu Van Assche

Du social à la politique : « La fleur au fusil, mais sans illusion »

Alter Échos n° 473 23 avril 2019 Cédric Vallet

Alors que des citoyens se désintéressent de la politique, des personnalités issues des secteurs associatif ou non marchand font le choix inverse et se présentent aux élections régionales ou fédérales du 26 mai prochain. François De Smet, Isabelle Pauthier, Delphine Chabbert, Muriel Delcroix expliquent les raisons de leur engagement.
Crise de la représentativité, défiance à l’égard des responsables politiques, montée des extrêmes. La démocratie à l’ancienne a du plomb dans l’aile. Malgré ce désamour entre une partie des citoyens et leurs élus, des membres de la société civile, dirigeants asso...

Le contenu de cet article est réservé aux abonnés payants d’Alter Échos. Commandez votre exemplaire en ligne et/ou consultez nos offres d'abonnement ! La revue Alter Échos est également disponible à la vente en librairie. Vous êtes déjà abonné à notre édition numérique ? Connectez-vous pour accéder à l'ensemble de nos contenus ! Soutenez un projet de presse indépendant & critique ! Lisez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous...

Pssssttt, cher.chère visiteur.euse du site d’Alter Échos !!!

Sache que ta présence sur notre site nous réjouit. Sache aussi que nous sommes heureux que vous soyez si nombreux.ses à nous suivre sur le web. Nous avons choisi de mettre en accès libre une grande partie de nos articles … pour le partage & pour répondre à notre mission d’éducation permanente. Mais produire une information de fond & de qualité implique un coût. Soutenez-nous ! Lisez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous…

A propos de l'auteur(e)

Cédric Vallet

Cédric nous vient tout droit du Sud… de la France, de Montpellier précisément. D’ailleurs, s’il ne devait pas travailler, il passerait son temps à jouer à la pétanque. Avec son collègue Julien Winkel, il forme le « pôle excellence » de la rédaction d’Alter Échos. Ce qui explique que son héros, c’est ledit Julien Winkel, dans ses grands jours. Doté d’un sens de l’humour bien aiguisé dont il fait souvent montre dans ses papiers, Cédric nous définit le social comme un bolo au Verschueren ; « ça n’existe plus mais c’était « social ». Il pratique le journalisme pour contredire tout le monde, tout le temps, à commencer par lui-même. cedric [dot] vallet [at] alter [dot] be

A la Une