Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Élections : le souffle du peuple

Du social à la politique : « La fleur au fusil, mais sans illusion »

François De Smet, Isabelle Pauthier, Delphine Chabbert, Muriel Delcroix expliquent les raisons de leur engagement en politique

© Mathieu Van Assche

Alors que des citoyens se désintéressent de la politique, des personnalités issues des secteurs associatif ou non marchand font le choix inverse et se présentent aux élections régionales ou fédérales du 26 mai prochain. François De Smet, Isabelle Pauthier, Delphine Chabbert, Muriel Delcroix expliquent les raisons de leur engagement.
Crise de la représentativité, défiance à l’égard des responsables politiques, montée des extrêmes. La démocratie à l’ancienne a du plomb dans l’aile. Malgré ce désamour entre une partie des citoyens et leurs élus, des membres de la société civile, dirigeants associatifs ou personnalités issues de secteurs sociaux font le choix, pour les élections régionales ou fédérales, de présenter leur tête sur des affiches collées aux quatre coins du Royaume. Mais pourquoi s’embarquer dans cette galère?

Chabbert au chevet du PS
Delphine Chabbert fait partie de ce groupe des «personnalités issues de la société civile» à se présenter le 26 mai. Une prise de choix pour un parti socialiste aux abois, secoué par les affaires lors de la précédente législature.
Après dix années passées à Ligue des familles en tant que secrétaire politique, elle occupe une belle quatrième place pour les régionales à Bruxelles. «Ma condition, c’était de figurer à une place éligible, dit-elle. Car je quitte mon travail, je suis seule avec deux enfants, j’ai besoin de sécurité. Beau...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Cédric Vallet

Cédric Vallet

Journaliste (jeunesse, aide à la jeunesse et migrations)

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)