Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Jeunesse (Aide à la)

De la participation… et quelques questions

De nombreux acteurs associatifs ont participé à l’élaboration du Plan jeunesse. Participation, oui, mais pour quoi faire ?

Six groupes de travail intersectoriels ont eu la tâche d'imaginer des mesures concrètes pour le Plan jeunesse. Deux cents propositions plus tard, c'est l'heure des premiers bilans. La participation, c'est chouette, mais de quelle manière et surtout, pour quoi faire...

L'essentiel est-il vraiment de participer ? Aux jeux olympiques, peut-être, mais à l'élaboration du Plan jeunesse, ça se discute.
Car participation, il y eut. C'est incontestable. Six groupes de travail ont été constitués, pour cinq réunions chacun. On y trouvait pêle-mêle des représentants d'administrations, des membres d'associations ou d'institutions de terrain, qu'elles soient issues du secteur Jeunesse, de l'Enseignement, de l'Emploi, de la Formation, de la Culture ou du Sport. Tous ensemble ont cogité des heures durant sur ce qui pourrait être fait pour améliorer l'état de la jeunesse en Belgique. Et les chantiers sont immenses.
Le bilan comptable de cette opération est plus qu'honorable : près de 180 participants, une quarantaine de mesures et environ 200 « propositions d'actions concrètes », touchant à tous les domaines qui concernent les jeunes. De l'avis de nombreux participants, les débats furent de haut vol.
Et pourtant, chez certains acteurs, lorsqu'on évoque le « processus participatif » en vigueur dans le cadre de la conception du Plan jeunesse, on sent poindre une forme d'amertume. Comment l'expli...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Cédric Vallet

Cédric Vallet

Journaliste (jeunesse, aide à la jeunesse et migrations)

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)