Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

"Commerçants, ALE et communes bruxelloises : projets pour la revitalisation urbaine"

06-10-1997

Depuis cet été a été lancé par les Ministres bruxellois Picqué 1, Chabert et Hasquin, un appel à projets de “Contrats de Noyaux Commerciaux”.Clôturé le 15 novembre, destiné à des associations de commerçants qui auront à travailler en partenariat avec des autorités communales, cet appel viseà redynamiser 10 zones commerciales dont l’activité a décliné ces dernières années.
Les projets, d’une durée de 3 ans renouvelables, comporteront les volets suivants.
n création d’une asbl qui embauchera, grâce à un subside du Ministre de l’emploi, un “agent de développement commercial” 2 pour travailler sur l’animation et le marketingdu noyau (étude des marchés, stratégie, promotion, fidélisation des clientèles, recherche de nouvelles initiatives, aide à la gestion, surveillance,encadrement des APS (v. infra). Cet agent sera assisté par une personne engagée sous contrat ACS (agent contractuel subventionné) dans le cadre des plans de résorption duchômage.
n via son ALE (Agence Locale pour l’Emploi), la commune met au travail en moyenne 4 “agents de prévention et de sécurité” (APS) 3 chargés du gardiennage et du nettoyage del’environnement, en relation avec la police et les ouvriers communaux. En plus de leur activité, ces APS suivront 8h par mois de formation.
n d’autres moyens communaux : investissements en infrastructure, plans de circulation, etc.
n d’autres moyens régionaux : primes pour la rénovation à taux préférentiels par exemple.
Cette initiative impulsée et financée par les autorités régionales jette des ponts intéressants entre politique de mise au travail, développement local etdynamique commerciale. Mais, dans le chef des opérateurs d’insertion que nous avons pu contacter se fait jour, en première analyse – sous couvert d’anonymat -, un double soupçon : celui déjà ancien de participer à des formes de contrôle social dans le cadre de politiques sécuritaires, et un second, jusqu’ici inconnu, d’y participer avec desassociations ou personnes qui entretiennent parfois des affinités idéologiques étroites avec des mouvements ou partis de la droite la plus dure, voire d’extrême droite.
1 Cabinet Picqué, rue Ducale 9 à 1000 Bruxelles, tél 02/506 32 11, fax 02/514 40 22.
2 Dans des versions préparatoires de l’appel, ils étaient appelés “agents de développement local”.
3 Les APS sont une catégorie spécifique de personnes mises au travail au départ des ALE. La rémunération qu’ils perçoivent en plus de leur allocation dechômage est financée, dans le cas de ces contrats de noyau, pour une moitié par le Ministère de l’intérieur dans le cadre des contrats de sécurité, etpour l’autre moitié par la Région (pouvoirs locaux).

Alter Échos

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)