Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Emploi/formation

Clauses sociales : un chantier en rénovation

Une meilleure insertion des jeunes et demandeurs d’emploi et un recours accru aux entreprises sociales… Pour atteindre ces deux objectifs, les pouvoirs publics wallons disposent d’un instrument privilégié: l’inclusion d’une «clause sociale» dans leurs appels d’offres, en particulier dans le secteur de la construction. Plusieurs initiatives visent à renforcer l’efficacité du dispositif.

(c) CC - Philippe Bo chantier naval de Thuin

Une meilleure insertion des jeunes et demandeurs d’emploi et un recours accru aux entreprises sociales... Pour atteindre ces deux objectifs, les pouvoirs publics wallons disposent d’un instrument privilégié: l’inclusion d’une «clause sociale» dans leurs appels d’offres, en particulier dans le secteur de la construction. Plusieurs initiatives visent à renforcer l’efficacité du dispositif.À Verviers, la construction d’un centre de formation s’est achevée fin 2015. Isocèle, une des entreprises sociales ayant participé aux travaux, en a tiré profit. «Travailler sur un gros chantier a été particulièrement intéressant pour la formation de nos stagiaires, qui ont pu agir en situation réelle, en interaction permanente avec d’autres sociétés», se réjouit le directeur de l’entreprise, Gianni Drigo. Celui-ci a été contacté par l’entreprise générale responsable de la nouvelle construction dans le cadre d’une clause l’obligeant à sous-traiter une partie des travaux à une entreprise sociale. Comme le précise Gianni Drigo, la société n’aurait peut-être jamais fait appel à ses services sans l’existence de ces clauses sociales. Celles-ci permettent notamment aux stagiaires, demandeurs d’emploi ou personnes en situation de handicap, de jouir d’une expérience professionnelle. Il offre, en outre, la possibilité aux entreprises sociales d’accéder plus facilement aux marchés publics. Quant aux entre...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Une meilleure insertion des jeunes et demandeurs d’emploi et un recours accru aux entreprises sociales... Pour atteindre ces deux objectifs, les pouvoirs publics wallons disposent d’un instrument privilégié: l’inclusion d’une «clause sociale» dans leurs appels d’offres, en particulier dans le secteur de la construction. Plusieurs initiatives visent à renforcer l’efficacité du dispositif.À Verviers, la construction d’un centre de formation s’est achevée fin 2015. Isocèle, une des entreprises sociales ayant participé aux travaux, en a tiré profit. «Travailler sur un gros chantier a été particulièrement intéressant pour la formation de nos stagiaires, qui ont pu agir en situation réelle, en interaction permanente avec d’autres sociétés», se réjouit le directeur de l’entreprise, Gianni Drigo. Celui-ci a été contacté par l’entreprise générale responsable de la nouvelle construction dans le cadre d’une clause l’obligeant à sous-traiter une partie des travaux à une entreprise sociale. Comme le précise Gianni Drigo, la société n’aurait peut-être jamais fait appel à ses services sans l’existence de ces clauses sociales. Celles-ci permettent notamment aux stagiaires, demandeurs d’emploi ou personnes en situation de handicap, de jouir d’une expérience professionnelle. Il offre, en outre, la possibilité aux entreprises sociales d’accéder plus facilement aux marchés publics. Quant aux entre...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Nastassja Rankovic

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)