Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

“City Mine (d) : une maison de production à caractère social”

09-11-1998 Alter Échos n° 40

A Bruxelles, depuis un an déjà, l’asbl City Mine(d) 1 soutient et produit des projets particulièrement innovants : aménagement de terrains vagues en parcs, en terrainsde football, voire en centres socioculturels. Le but de l’association est d’épauler gratuitement des particuliers, des associations ou des comités de quartier dans l’élaborationde projets qui lient espaces publics (rues, bâtiments, places, terrains à l’abandon) et vie sociale.
L’association City Mine(d) est née en septembre 1997 suite à une série d’initiatives collectives menées à Bruxelles : l’opération «Open Deur/Pied debiche» dont l’objet était l’occupation du bâtiment vide de l’Hôtel Central ; l’action «Sens Unique» 2 qui mit en évidence les problèmesinhérents au quartier européen ou encore le mouvement «Bruxelles Ville libre/Vrijstad Brussel». «L’ensemble de ces opérations ont réuni plusieurscentaines de volontaires issus d’horizons différents, explique le responsable de l’asbl. Lors des débats qui y étaient menés, les participants développaientbeaucoup d’idées constructives mais sans réellement savoir comment les réaliser. C’est comme ça que nous avons eu l’idée de créer une association qui puissetransformer ces pensées en réalisations concrètes ; une sorte de «maison de production» sociale».
L’asbl poursuit aujourd’hui deux objectifs.
> Soutenir et conseiller des personnes ou des associations souhaitant mettre sur pied un projet d’action.
> Produire, investir et coordonner les plus innovants d’entre eux.
En fonction des demandes, l’asbl met à disposition gratuitement son espace ainsi que le matériel de bureau (fax, ordinateur, téléphone), élabore des étudesde faisabilité (coût, élaboration technique, problèmes et réponses administratives, etc.) ou recherche des partenaires (associations, entreprises, services publics,artistes, comités de quartier, etc.). «Toutefois, City Mine(d) n’attend pas passivement que l’on fasse appel à ses services, explique le responsable de l’asbl. Nous allonsà la rencontre des individus, des groupes ou des associations et la plupart du temps dans des quartiers «difficiles»».
Ainsi, en un an, City Mine(d), a «produit» quelque 15 projets. A Schaerbeek, par exemple : la transformation d’un terrain vague en un petit parc. Pour cette action, des comitésd’habitants, des artistes et des enfants du quartier «rue du Palais et rue Vanschoor» ont été mobilisés afin de nettoyer le terrain et créer des panneauxdécoratifs autour de l’espace vert. Autre projet réalisé en collaboration avec le «RISO» (mouvement de développement communautaire néerlandophone) et lecomité Cureghem : la construction et la décoration d’un terrain de football sur un ancien terrain vague. Ou encore, en partenariat avec le Cinéma Nova, l’organisation deséances de cinéma sur des terrains à l’abandon.
«Un nouveau projet est en cours d’élaboration, note enfin le responsable de City Mine(d). Nous avons été contactés par le comité de quartier de la rue duPont, non loin de la Gare du Nord. Leur but est de construire un centre socioculturel sur un terrain abandonné en étroite collaboration avec l’école technique locale :l’»APAJ». Nous avons proposé les plans d’un architecte bénévole. Le centre se présentera sous forme de ‘boîte’ en plexiglas, de dix mètressur cinq. Par ailleurs, nous avons obtenu un financement de la Fondation Roi Baudouin. Malheureusement, le montant n’est pas suffisant pour couvrir l’ensemble du projet». City Mine(d) tentedonc pour le moment de trouver des sponsors. Les travaux débuteront en novembre prochain et les élèves de l’école participeront à la construction du centre.
1 City Mine(d), rue du Trône 65 à 1050 Bruxelles, tél. & fax : 02/779 59 00.
2 Voir AE n°1 du 24 février 97 p. 17.

Alter Échos

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)