Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

“CEFORA-UPEDI : état des frictions offre-demande sur le marché de l’intérim”

26-04-1999 Alter Échos n° 51

Début avril, le CEFORA et l’UPEDI 1 ont publié un rapport sur les fonctions critiques, nouvelles fonctions et nouvelles exigences dans le secteur de l’intérim. Une telleétude avait déjà été publiée l’an dernier pour les employés, mais cette année, elle concerne aussi les fonctions d’ouvriers. Il s’agit d’uneétude faite auprès des personnes qui, dans les sociétés de travail intérimaire, sont en contact avec les employeurs. L’étude reflète donc le point devue subjectif de ces «consultants en intérim».
Les nouvelles fonctions se situent, par ordre d’importance, parmi les métiers de
n chauffeurs (conducteurs de pont roulant, car-jockeys 2, reachtruck 3),
n magasiniers (préparateurs de commandes ou orderpickers, réassortisseurs),
n jardiniers et ouvriers agricoles et de serre,
n techniciens en électronique (TV-vidéo-HiFi, installateurs d’alarmes) et électromécaniciens,
n peintres au pistolet,
n contrôleurs de qualité,
n tourneurs-fraiseurs,
n hommes à tout faire,
n agents de sécurité, de surveillance et de nettoyage industriel,
n monteurs de meubles.
En ce qui concerne les fonctions critiques en général, dans l’ordre : électriciens, électro-mécaniciens, soudeurs, mécaniciens, caristes brevetés,chauffeurs, ouvriers de production, magasiniers, tourneurs-fraiseurs, personnel de nettoyage. Le détail des explications données par les consultants est difficile à comprendre,mais sont aussi rapportées les réactions qu’ils observent en termes de modification des exigences relatives aux postes à pourvoir. De nouveau, il n’est pas possible de distinguerce qui relève d’exigences plus strictes (par exemple la maîtrise de techniques spécifiques pour les soudeurs, le certificat de bonnes vie et mœurs pour les chauffeurs) oud’assouplissement des exigences face aux pénuries de candidats. D’autant plus que ces deux évolutions sont souvent applicables à un même métier (par exemple, ondemande que les électriciens aient le niveau A2, mais il est moins important qu’ils maîtrisent les techniques de base du bâtiment).
1 CEFORA, Centre de formation de la Commission paritaire nationale Auxiliaire pour employés, av. Plasky 44 à 1030 Bruxelles, tél. : 02/734 62 11, fax : 02/734 52 32. UPEDI, Unionprofessionnelle des entreprises de travail intérimaire, av. de l’Héliport 21/3 à 1000 Bruxelles, tél. : 02/203 38 03, fax : 02/203 42 68.
2 Chauffeurs affectés au déplacement de véhicules neufs vers leur lieu de vente.
3 Type de clark.

Alter Échos

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)