Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

« Bruxelles : le PRAS n’abroge pas le PRD-social »

14-09-1998 Alter Échos n° 36

Mercredi 19 août, Hervé Hasquin, ministre bruxellois de l’Aménagement du Territoire, des Travaux publics et des communications, a présenté le Plan régionald’affectation du Sol (PRAS)1. Le PRAS traduit le plan de secteur en volet normatif. Il succède en quelque sorte au PRD (Plan régional de développement) et devient «le seulinstrument réglementaire de référence» pour la «gestion du territoire» et la «délivrance des permis». L’axe prioritaire du PRAS est «demaintenir et d’attirer les habitants», soit de protéger le logement, sans pour autant oublier de développer les autres fonctions de la ville (mixité des fonctions,dynamisation du commerce, renforcement de l’activité économique, développement de la mobilité, création d’espaces verts, protection du patrimoine, renforcement durôle culturel de Bruxelles). «Chaque zone du PRAS est clairement délimitée et définie», cependant le PRAS n’est pas encore figé. Il est consultable pourenquête publique dans toutes les administrations communales, depuis le 1er septembre jusqu’au 2 novembre2. Quant au PRD-social, il ne cesse pas d’exister pour autant. Il appartient au voletindicatif du PRD et n’est pas abrogé par le PRAS. Ce volet est ainsi mis en œuvre au travers des différentes politiques de la région. Pour Eric Buyssens,délégué régional aux Solidarités urbaines, «La DRISU poursuit sa mission en vue d’un développement des lignes de force tracées par le PRD enmetière sociale.. Les contributions de l’action sociale à ces développements doivent être réaffirmées. Elles ne se limitent pas seulement àl’accompagnement social des opérations de rénovation urbaine. Le développement social des quartiers est porté par une multitude d’associations. L’enjeu essentiel de ladémarche de la DRISU réside dans leur prise en compte dans le projet de ville de la Région, en respectant leur originalité et leur liberté d’initiative».
1 Adopté par le Gouvernement bruxellois le 16 juillet 1998, sur la proposition du ministre Hasquin.
2 Des renseignements peuvent également être obtenus au numéro vert du serveur vocal du PRAS : 0800/98 330. Les observations ou réclamations peuvent être introduitesauprès du Gouvernement, dans le délai d’enquête, par courrier recommandé : ministère de la Région de Bruxelles-Capitale, administration del’aménagement du territoire et du logement, CCN, rue du Progrès 80 bte 1 à 1030 Bruxelles.

Alter Échos

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)