Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Technologies

Big data is watching your job

Les «big data» vont-elles bientôt résoudre le problème du chômage de masse? Certains y croient dur comme fer. Les enjeux et pierres d’achoppement ne manquent pourtant pas.

Découvrez la revue sous format papier & PDF pour 6€. Envoyez un mail avec «AE 433 + adresse » à mmx@alter.be

Paul Duan, l'homme qui fera disparaitre le chômage ?

Les «big data» vont-elles bientôt résoudre le problème du chômage de masse? Certains y croient dur comme fer. Les enjeux et pierres d’achoppement ne manquent pourtant pas.

Découvrez la revue sous format papier & PDF pour 6€. Envoyez un mail avec «AE 433 + adresse » à mmx@alter.be

Les «big data» appliquées au secteur de la recherche d’emploi, c’est un peu comme le monstre du loch Ness. On en parle, on en parle, mais, en matière de preuves, on doit pour l’instant se contenter de rumeurs ou d’affirmations difficiles à vérifier. Le meilleur exemple est celui de Paul Duan. Voilà un an que ce jeune prodige français de l’informatique fait la une des quotidiens et magazines généralistes ou «geeks». Il faut dire que ce qu’il propose a de quoi exciter l’imagination. À la tête de son ONG nommée Bayes Impact, le garçon se fait fort de résoudre la question du chômage à coups d’algorithmes bien placés. Le principe est simple: augmenter le «matching» (appariement) – comme on dit dans le milieu – entre les profils des chômeurs français et les offres d’emploi ou de formations disponibles. Le tout au moyen d’une application qui devrait guider le demandeur d’emploi dans ses démarches. Et lui proposer des offres mieux adaptées à son profil. Détail important: Paul Duan se propose de réaliser ce travail en «open source» (code source libre) et ce, à titre tout à fait gracieux. Il ne se fera...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Les «big data» vont-elles bientôt résoudre le problème du chômage de masse? Certains y croient dur comme fer. Les enjeux et pierres d’achoppement ne manquent pourtant pas.

Découvrez la revue sous format papier & PDF pour 6€. Envoyez un mail avec «AE 433 + adresse » à mmx@alter.be

Les «big data» appliquées au secteur de la recherche d’emploi, c’est un peu comme le monstre du loch Ness. On en parle, on en parle, mais, en matière de preuves, on doit pour l’instant se contenter de rumeurs ou d’affirmations difficiles à vérifier. Le meilleur exemple est celui de Paul Duan. Voilà un an que ce jeune prodige français de l’informatique fait la une des quotidiens et magazines généralistes ou «geeks». Il faut dire que ce qu’il propose a de quoi exciter l’imagination. À la tête de son ONG nommée Bayes Impact, le garçon se fait fort de résoudre la question du chômage à coups d’algorithmes bien placés. Le principe est simple: augmenter le «matching» (appariement) – comme on dit dans le milieu – entre les profils des chômeurs français et les offres d’emploi ou de formations disponibles. Le tout au moyen d’une application qui devrait guider le demandeur d’emploi dans ses démarches. Et lui proposer des offres mieux adaptées à son profil. Détail important: Paul Duan se propose de réaliser ce travail en «open source» (code source libre) et ce, à titre tout à fait gracieux. Il ne se fera...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Julien Winkel

Julien Winkel

Journaliste (emploi et formation)

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)