Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

Ashoka en Belgique pour soutenir des projets sociaux innovants

L’association internationale Ashoka1, se consacrant au soutien d’entrepreneurs sociaux innovants, va s’implanter en Belgique. Cela devrait permettre l’appui financier etl’accompagnement d’un porteur de projet par an. Pour réussir son ancrage sur le territoire belge, Ashoka entend s’appuyer sur des têtes de réseaux actifs en Belgique, entre autresdans les domaines de l’économie sociale, de l’action sociale ou encore de l’environnement.

15-06-2007 Alter Échos n° 231

L’association internationale Ashoka1, se consacrant au soutien d’entrepreneurs sociaux innovants, va s’implanter en Belgique. Cela devrait permettre l’appui financier etl’accompagnement d’un porteur de projet par an. Pour réussir son ancrage sur le territoire belge, Ashoka entend s’appuyer sur des têtes de réseaux actifs en Belgique, entre autresdans les domaines de l’économie sociale, de l’action sociale ou encore de l’environnement.

Ashoka est une association internationale créée en 1980 et présente dans près de 60 pays dans le monde2. Financée exclusivement sur la base de fondsprivés (entrepreneurs du monde des affaires, fondations, entreprises, …) et indépendante politiquement, elle sélectionne, finance et soutient des entrepreneurs sociauxinnovants. Ce soutien ne se limite pas à aux entrepreneurs de l’économie sociale au sens où on l’entend traditionnellement en Belgique. Il vise, plus largement, tout porteur d’unprojet innovant et à fort impact social, dans des domaines d’activités aussi variés que l’éducation, la santé, la préservation de la nature, la lutte contrela pauvreté, etc.

À titre d’exemple, Ashoka a déjà soutenu des projets de réinsertion et de formation de sans-abris au sein de communautés rurales en Pologne, de sensibilisationet d’accompagnement à la création d’activités à destination de jeunes des quartiers dits sensibles en France, ou encore d’épiceries solidaires s’adressant àdes clients en situation de précarité. Dans le domaine des soins de santé, tandis qu’un projet tente de résoudre les problèmes de cataracte dans les pays pauvrespar la production de lentilles à des prix peu élevés, un autre s’attaque à la question de la santé et du bien-être des seniors via des programmes deprévention et de pratique sportive. Un projet appuyé par la section allemande d’Ashoka s’efforce quant à lui de promouvoir la communication entre élèves,professeurs et parents afin d’améliorer le système scolaire.

Une sélection stricte pour un soutien conséquent

Les cinq critères de sélection auxquels doivent répondre les candidats porteurs de projets sont l’innovation sociale (à savoir une approche novatrice envisageant unchangement radical des pratiques), la créativité (la capacité à imaginer en permanence des réponses aux problèmes rencontrés), les qualitésentrepreneuriales, un impact social important (être capable de toucher un grand nombre de personnes et avoir un potentiel de duplication) et l’éthique. Par ailleurs, les projets doiventdéjà exister, ils ne peuvent pas en être au stade de l’idée. Un processus de sélection rigoureux, d’une durée de six mois environ, est réalisétant au niveau national qu’international sur la base de dossiers puis d’entretiens individuels.

Ashoka prend donc le parti de ne soutenir qu’un nombre peu important de porteurs de projets. L’organisation appuie ainsi entre cinq et sept personnes par an en France, et elle sélectionneraprobablement un projet par an en Belgique. Cela, dans le but de lui accorder un soutien substantiel. Elle a aussi élaboré des critères de sélection assez restrictifs, dansla mesure où l’échelle du projet et sa « réplicabilité » sont des conditions de sélection indispensables. Les projets de niche ou très locaux ensont dès lors exclus.

L’action d’Ashoka en faveur des porteurs de projets sélectionnés est de trois types. Une bourse de trois ans donnera la possibilité à l’entrepreneur social de seconsacrer à temps plein au développement de son idée. Un accompagnement et des conseils professionnels lui seront fournis, sur base de partenariats noués avec desprofessionnels du conseil en organisation, en communication ou en questions juridiques et fiscales. Enfin, l’intégration de l’entrepreneur au sein du réseau international d’Ashoka devralui permettre un échanges de pratiques et des possibilités de collaborations dépassant les frontières belges.

L’implantation d’Ashoka en Belgique

Afin de favoriser son ancrage territorial sur l’ensemble du territoire belge, Ashoka a l’intention de collaborer avec des experts et acteurs de terrain actifs en Belgique. Ils endosserontnotamment le rôle de « prescripteur », ayant pour fonction d’identifier les candidats répondant aux critères de sélection. Une rencontre avec des têtes deréseau a eu lieu le 28 mars dernier. Ashoka leur a présenté sa démarche, ainsi que les critères et le processus de sélection utilisés.

1. Ashoka, en sanskrit, signifie « absence de soucis, de souffrances ». C’est également le nom d’un empereur indien du IIIe siècle avant notreère qui a notamment mis en place les premiers services socio-médicaux, lancé un programme d’irrigation, développé des infrastructures routières etétabli des coopérations avec les États voisins, et a eu une grande influence sur le développement du bouddhisme en Asie… Ashoka s’est d’abord développé enInde. Contact Ashoka Belgique – tél. : 02 346 71 37 –
site : http://www. ashoka.be ou http://www.ashoka.org

2. Le fondateur en est Bill Drayton qui vient de chez Mc Kinsey. Parmi les partenaires d’Ashoka en France : McKinsey, Hill&Knowlton, Latham&Watkins, Deloitte & Touche, …

Marinette Mormont

Marinette Mormont

Coordinatrice web, contact freelances, journaliste (social, santé, logement).

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)