Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

Aide aux handicapés : le gouvernement flamand s’incline

Deux à trois mille manifestants du secteur de l’aide aux handicapés ont fini par faire plier le gouvernement flamand le 5 décembre dernier. Pour la deuxièmesemaine consécutive, ils étaient venus protester devant le cabinet d’Adelheid Byttebier (Groen !), la ministre en charge de l’aide sociale.

27-07-2005 Alter Échos n° 155

Deux à trois mille manifestants du secteur de l’aide aux handicapés ont fini par faire plier le gouvernement flamand le 5 décembre dernier. Pour la deuxièmesemaine consécutive, ils étaient venus protester devant le cabinet d’Adelheid Byttebier (Groen !), la ministre en charge de l’aide sociale.

À l’origine du conflit : la décision du gouvernement flamand de postposer en 2004 le paiement d’une partie des salaires pour décembre 2003, faute de moyens : ilmanquait 22,5 millions d’euros dans le budget. Finalement, 60 % des salaires seront bel et bien payés en décembre et les 40 % restants le seront début janvier, avec desintérêts de retard. Dans un premier temps, le gouvernement flamand avait tenté de faire porter le chapeau au Fonds pour l’intégration sociale des personneshandicapées (Vlaams Fonds), chargé du paiement des salaires des travailleurs du secteur. Le Fonds aurait averti bien trop tard le gouvernement régional du trou budgétaire.Mais pour Gui Abrahams, président du Vlaams Fonds, le ministre du Budget Dirk Van Mechelen (VLD) avait été averti dès le mois d’octobre d’une différencede 22,8 millions entre les sommes reçues par le Fonds et les montants prévus par le budget. Le ministre fait valoir qu’il en va ainsi pour toutes les institutions publiquesflamandes : elles demandent toujours plus que ce qu’elles reçoivent, mais ce n’est pas pour autant qu’au bout du compte, elles se retrouvent dans l’incapacité depayer les salaires. Le Vlaams Fonds fonctionne toutefois dans un cadre plus strict que Kind en Gezin (l’ONE flamande) par exemple. Il n’a notamment pas la possibilité de faire desprovisions budgétaires pour une année à venir : les surplus budgétaires éventuels sont récupérés par la Région en find’année. Les responsables du Fonds souhaitent que l’on modifie ces statuts. En attendant, pour Gui Abrahams, lorsque le ministre-président Bart Somers (VLD) déclareque le Fonds est mal géré parce que ses caisses sont vides, il prouve simplement qu’il ne connaît pas bien ce dossier. Bart Somers a en tous les cas décidé defaire exécuter un audit du Vlaams Fonds. Son de cloche moins polémique du côté de la ministre Byttebier, qui promet de se réunir en table ronde avec le Vlaams Fondspour éviter ce genre de situations à l’avenir. Elle rappelle également que la dotation du Fonds est passée en cinq ans de 776 millions à 1,019 milliardd’euros, ce qui a permis la prise en charge de 5.905 handicapés supplémentaires (de 26.612 à 32.517).

D’après De Morgen et De Standaard.

Pierre Gilissen

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)