Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

"Adecco : clôture de l'audit au sein de l'entreprise"

18-06-2001 Alter Échos n° 100

Adecco Belgique1 a fait l’objet fin février 2001 d’un flagrant délit de complicité de discrimination raciale à l’embauche dans le cadre d’uneenquête ouverte à la suite d’une plainte se rapportant à des infractions à la législation sur la non-discrimination et l’égalité deschances sur le lieu du travail. À la suite du remue-ménage médiatique et politique, Adecco avait rapidement décidé de faire réaliser un audit visant àdéterminer la manière dont les législations sur la non-discrimination et l’égalité des chances étaient respectées en son sein.
Cet audit a été effectué par le cabinet d’avocats Willemart, Mélot, De Schrijver, en concertation avec le Centre pour l’égalité des chances et lalutte contre le racisme2. Au cours de l’audit, les enquêteurs ont cherché, entre autres par le biais d’interviews, à établir comment les employésd’Adecco appliquaient les diverses normes sanctionnant le racisme et protégeant la vie privée, ainsi que toutes les autres normes qui ensemble forment « l’Attitude et le mode detravail respectueux » (AMTR).
Commentaires d’Adecco sur les conclusions : « Il ressort de l’audit qu’Adecco est une entreprise bien structurée où toutefois la formation des collaborateurs est tropaxée sur des critères de qualité tels qu’ISO 9002, qui tiennent uniquement compte d’objectifs commerciaux et ne prennent pas en compte les valeurs éthiques.Cet état de fait trouve son origine dans un contexte concurrentiel exacerbé où le critère du « client roi » prend une place prépondérante. Ceci a pourconséquence que des valeurs douces telles que la gestion du stress, l’attention portée aux phénomènes de diversité culturelle et au respect deslégislations concernant la lutte contre le racisme et la xénophobie ne reçoivent plus suffisamment d’attention. » Aveu ?
Des formations en vue…
Toujours est-il qu’Adecco, qui adopte profil bas en la matière, annonce son intention de lancer des formations sur ces problématiques comme le recommandent les rédacteursde l’audit :
> Première suggestion : meilleure formation à respecter certains impératifs moraux, tels que les législations contre le racisme et la xénophobie et qu’ilssachent ainsi mieux maîtriser les outils favorisant les actions positives ;
> Formation en gestion de l’agressivité et en stress management pour favoriser une plus grande ouverture
> Mise en place d’une formation en communication interculturelle.
Les réunions « d’implémentation » sont en cours mais selon Liliane Roosens, responsable des ressources humaines chez Adecco, il faudra attendre septembre 2000 pour les voirréellement s’installer.
L’audit suggère une labellisation mais aussi la création d’une commission déontologique constituée de représentants du secteur et de membres issus duCECLR. Cette commission déontologique devrait être en mesure d’identifier les cas d’école de discrimination et de donner une réponse rapide aux cas concrets quise présenteraient.
Pour le Centre pour l’égalité des chances, un des organismes dont émane la plainte, il y a effectivement des initiatives à mener dans les entreprisesd’intérim. Et des collaborations, avec Adecco notamment, sont en préparation. Mais pour ce qui est du secteur en général, le Centre a la volonté de poursuivreplus loin la réflexion pour mettre au point des mécanismes de contrôle. En attendant un éventuel procès Adecco.
1 Adecco Interim, Assesteenweg, 65 à 1740 Ternat, tél. : 02 583 91 11, fax : 02 583 91 12.
2 CECLR, rue de la Loi 155 à 1040 Bruxelles, tél. : 02 233 06 11, fax : 02 233 07 04, e-mail : centre@antiracisme.be, site : http://www.antiracisme.be

Thomas Lemaigre

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)