Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Petite enfance / Jeunesse

17.000 jeunes perdront leurs allocations d’insertion

Quelque 16.900 personnes perdront, au 1er janvier 2015, le bénéfice de l’allocation d’insertion, selon une nouvelle estimation de l’Onem. Laissant peser de nouvelles pressions sur les CPAS, estime l’opposition.

25-11-2014
© Flickr

Quelque 16.900 personnes perdront, au début de l’année prochaine, le bénéfice de l’allocation d’insertion, selon une nouvelle estimation de l’Onem, relayée ce dimanche par la radio-télévision publique flamande VRT. Selon l’Onem, 3.000 autres personnes seront également concernées dans le courant de l’année.

Actuellement, des jeunes qui arrêtent leurs études et qui n’ont pas trouvé d’emploi après un an continuent à percevoir une allocation d’insertion. Le gouvernement Di Rupo avait déjà décidé de limiter ce droit à une durée de trois ans, mais selon la VRT, les règles seront encore durcies par l’actuel ministre de l’Emploi, Kris Peeters (CD&V).

Les partis écologistes, dans l’opposition, ont dénoncé cette mesure, qui « pousse les jeunes demandeurs d’emplois vers les CPAS ». Selon le parti Groen, 14.000 demandeurs d’emplois en moyenne perdront chaque année leur allocation d’insertion. « Ce qui représente 68.000 jeunes au cours de la législature », a affirmé la députée Evita Willaert (Groen) dans un communiqué.

Rafal Naczyk

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)