Alter Echos : Rebondir sur l'innovation sociale Rebondir sur l'innovation sociale



index.php

Philippe Batifoulier : «Le patient est dorénavant considéré comme responsable de son sort»

"Depuis les années 80, le financement de la santé est considéré moins comme une source de bien-être que comme un coût pour la santé publique. Les années 2000 ne font que renforcer cette tendance", constate l'économiste Phiippe Batifoulier. (©FlickrCC)
"Depuis les années 80, le financement de la santé est considéré moins comme une source de bien-être que comme un coût pour la santé publique. Les années 2000 ne font que renforcer cette tendance", constate l'économiste Phiippe Batifoulier. (©FlickrCC)

«Chacun reconnaît le rôle capital de santé dans le bien-être. C’est pourquoi les soins de santé ne sont pas des biens comme les autres. Pourtant, comme pour acquérir d’autres biens de consommation, on peut désormais venir à s’endetter pour accéder aux soin.» Tel est le constat de Philippe Batifoulier dans son dernier ouvrage «Capital santé, quand le patient devient client» (La Découverte, 2014) par rapport au système de soins de santé français, qui n’échappe pas à la privatisation observée aux États-Unis. Le professeur d’économie politique à l’université Paris-Ouest Nanterre-La Défense et membre du collectif des Economistes atterrés place le patient au centre de son ouvrage, un patient devenu client d’ un système censé le protéger. «La maladie n’est plus seulement une épreuve physique et morale, Elle est devenue une épreuve financière», écrit-il. L’auteur aborde aussi les réformes de privatisation de la santé française, qui loi n de réduire les dépenses comme elles prétendent le faire, augmentent la dépense publique. Pour lui, d’autres pistes sont à emprunter, qui replacent le patient, la solidarité et la santé publique au cœur des priorités.

Lire la suite

Avenir incertain pour les associations environnementales bruxelloises

CC Pop H/Flickr
CC Pop H/Flickr

Des nuages se profilent à l’horizon pour plusieurs organisations environnementales. Quatre des 29 associations subsidiées par la ministre bruxelloise de l’Environnement Céline Fremault (CDH) risquent de voir leurs subventions réduites de 30 à 50% pour l’année 2015 et 11 autres de 15 à 20%. Ces associations préparent une réponse commune. Et craignent de lourdes conséquences pour l’emploi et leur capacité à mener à bien leurs missions.

Lire la suite

Prisons: des services pour la réinsertion des détenus totalement insuffisants

Quels moyens sont mis en oeuvre en prison pour favoriser la réinsertion des détenus ? ©Michael/FlickrCC
Quels moyens sont mis en oeuvre en prison pour favoriser la réinsertion des détenus ? ©Michael/FlickrCC

10 ans après l’adoption de la loi dite « loi de principes » dont l’objectif était d’encourager la réinsertion et lutter contre la récidive via un plan de détention, où en est-on ? La Caap, Concertation des associations actives en prison, fait l’état des moyens mis en œuvre dans nos prisons pour favoriser la réinsertion des détenus. Le constat est alarmant.

Lire la suite

Fin des allocations d’insertion: un chiffre noir qui interpelle

En janvier et février dernier, ils ont été amenés à traiter 5.903 dossiers de personnes arrivées en fin de droit aux allocations d'insertion. Un chiffre qui ne suffit pas à refléter la réalité. ©Luis Colas
En janvier et février dernier, ils ont été amenés à traiter 5.903 dossiers de personnes arrivées en fin de droit aux allocations d'insertion. Un chiffre qui ne suffit pas à refléter la réalité. ©Luis Colas

Quatre mois après la mise en application de la mesure de suppression des allocations d’insertion, les CPAS wallons ont livré leurs premiers chiffres. Ils constatent que de nombreuses personnes en fin de droits n’ont pas frappé à leur porte. Pour la Fédération des CPAS de Wallonie, la création d’un baromètre du non-recours au droit comme cela existe en France est nécessaire.

Lire la suite

Musée du capitalisme : une visite qui suscite la réflexion

archivetempalternatieven1

Le Musée du Capitalisme s’est installé à Bruxelles jusqu’à la fin mai, après une première étape à Namur. Ce projet itinérant, imaginé par une vingtaine de jeunes bénévoles après une visite au Musée du communisme à Prague, a pour objectif de susciter le débat, notamment auprès des jeunes. « On ne prend pas position politiquement. La… Lire la suite »

Lire la suite

Céline Fremault: «Objectif ‘zéro sans-abri’: nous aussi pouvons orienter notre politique dans cette direction»

À Bruxelles, la fin du Plan Hiver rime avec retour à la rue pour 750 sans-abri.
© Flickrcc Thomas van der Straten
À Bruxelles, la fin du Plan Hiver rime avec retour à la rue pour 750 sans-abri. © Flickrcc Thomas van der Straten

À Bruxelles, l’arrivée du printemps rime pour 750 sans-abri avec retour à la rue. Car le 30 mars dernier, les dernières places en hébergement d’urgence ouvertes dans le cadre du Plan Hiver ont été fermées. Année après année, inlassablement, le secteur de l’aide aux sans-abri plaide pour en finir avec la politique du thermomètre. Le moment tant attendu de sortir de l’urgence sociale est-il arrivé? Réponses du cabinet de Céline Fremault, ministre bruxelloise de l’aide aux personnes.

Lire la suite

Maxime Combes : «Dans les négociations sur le TTIP, l’Europe n’est pas que sur la défensive»

Le TTIP occupe le débat public aujourd’hui, brandi par les « antis » comme le paroxysme du néolibéralisme. ©FlickrCC
Le TTIP occupe le débat public aujourd’hui, brandi par les « antis » comme le paroxysme du néolibéralisme. ©FlickrCC

Selon Maxime Combes, économiste et auteur d’un ouvrage collectif d’Attac-France « Les naufragés du libre-échange, de l’OMC au Tafta », le TTIP se situe dans la continuité des politiques néolibérales en cours depuis longtemps mais il marque aussi une rupture par son ampleur et ses ambitions de dicter les normes commerciales planétaires pour les cinquante années à venir. Si les Etats-Unis semblent dominer les négociations et vouloir imposer leurs réglementations, l’Europe n’en est pas moins offensive, notamment sur la question de l’énergie. A la veille du Global Trade Day (18 avril), journée mondiale d’actions contre le libre-échange et les traités d’investissement, Maxime Combes nous livre son analyse.

Lire la suite

Une journée d’actions pour sensibiliser aux droits du patient

Plus de 10 ans après la loi "Droits du patient", qu'en est-il de son application ? ©FlickrCC/Alex Proimos
Plus de 10 ans après la loi "Droits du patient", qu'en est-il de son application ? ©FlickrCC/Alex Proimos

Accès à son dossier médical, information claire délivrée par les soignants… Les patients ont des droits consacrés dans la loi “Droits du patient” promulguée en 2002. Sur le terrain pourtant, ils sont loin d’être appliqués. A l’occasion de la Journée européenne des Droits du patient, la Ligue des Usagers des Services de Santé (LUSS asbl), fédération francophone indépendante d’associations de patients, et Psytoyens, concertation des usagers en santé mentale, ont décidé d’interpeller le grand public et les médias.

Lire la suite

10 ans d’activation et une explosion de sanctions

©Doug Geisler/FlickrCC
©Doug Geisler/FlickrCC

«Le curseur du gouvernement est nettement placé sur l’exclusion plutôt que sur l’inclusion». C’est le constat tiré par Les Travailleurs sans emploi de la CSC (TSE) suite au chiffre records des sanctions révélées dans le dernier rapport de l’Onem sur l’activation.

Lire la suite
sidebar-alter-echos.php

À la Une du dernier numéro

sidebar-annonces.php
Avec le soutien de
 
  • Agence Alter 57, rue Guillaume Tell – 1060 Bruxelles
  • Téléphone : +32 2 541 85 20
  • © Alter 2014