Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Un projet participatif pour le logement à Marcinelle

Cent dix-neuf logements du Foyer marcinellois ont été rénovés avec la collaboration active des locataires.

09-10-2011 Alter Échos n° 324

Le Foyer marcinellois1 retrouve des couleurs et prépare l’avenir. Cinquante nouveaux logements sont en gestation et le mois dernier cent dix-neuf logements de la cité Cecaont été inaugurés. Leur particularité  : les travaux de rénovation se sont déroulés avec la collaboration active des locataires.

Pour la société d’habitations sociales le Foyer marcinellois, ces trois dernières années furent difficiles. L’impulsion donnée par le nouveaudirecteur-gérant, Fabrice Jacqmin, commence néanmoins à porter ses fruits. Le 21 septembre, le Foyer inaugurait un ensemble de dix-sept immeubles à appartements, soit Centdix-neuf logements rénovés au sein de la cité Ceca. Un investissement de 4 737 609 euros réussi dans le cadre du Plan exceptionnel d’investissement (PEI) de laRégion wallonne avec une avance obtenue de la Société wallonne du logement (SWL). « Nous avons procédé à la rénovation complète desbétons, des bardages, des toitures, des menuiseries extérieures, des sanitaires et de l’électricité », souligne Fabrice Jacqmin.

La rénovation (38 000 euros par logement) a permis une meilleure isolation des blocs, les faisant passer de la norme K174 à la norme K85, ce qui devrait générer ungain de 26,12 tonnes de CO2 par an. Les baignoires ont été remplacées par des douches pour réduire la consommation d’eau, entre autres. Mais là n’est pas la moindredes particularités de cette entreprise de rénovation. Les chantiers se sont déroulés en présence des locataires. En général les travaux s’effectuentdans des appartements vides, après le déménagement des locataires, mais il faut savoir que ces déménagements sont pris en charge par la société delogement et que leur coût est élevé. « Ce n’est pas une manière habituelle de procéder, admet Jean Chachkoff, responsable du Conseil consultatif deslocataires et propriétaires (CCLP), d’autant que le quartier comprend beaucoup de personnes âgées. Mais nous nous sommes rendu compte que nous allions de la sorte pouvoirgérer de nombreux imprévus. » Le Foyer a désigné l’un de ses habitants pour transmettre les doléances des locataires. Cette personne était enrapport continu avec le responsable du patrimoine et le directeur technique du chantier.

En plus de cette interface, la société est venue en aide à certains locataires âgés, en envoyant – à la demande du service social – des agentsde la régie technique déplacer les meubles. « C’est de cette manière que s’est traduite l’aide sociale », ajoute Fabrice Jacqmin. « Il y a uneréelle confiance entre la CCLP et la société », précise encore Jean Chachkoff.

Le parc locatif de la société s’élève à 1 268 logements. L’une de ses récentes actions a été d’agir sur les charges locatives, de lesdiminuer. Le Foyer marcinellois envisage par ailleurs la construction de huit cents logements à la cité Ceca ainsi qu’à la cité Parc, dont cinquante logements passifs.Notons en outre la constitution d’un SAC (service d’action citoyenne) par la ville de Charleroi dans le quartier dit « du Chili ». Il s’agit d’une délocalisation de larégie des quartiers de Charleroi2 qui comprendra une cuisine collective et un service d’entretien des espaces verts.

Les SAC

Les services d’action citoyenne ont pour objectifs d’améliorer le quartier par la revalorisation du patrimoine et la responsabilisation des habitants, et de transmettre à chaquepersonne les outils nécessaires à la mise en œuvre de ses projets (par la participation à des activités citoyennes, l’acquisition de techniques de base et lapréparation à l’entrée dans le monde du travail).

1. Foyer marcinellois :
– adresse : avenue du Chili, 18/8 à 6001 Marcinelle
– tél.  : 071 36 81 12
– fax  : 071 43 43 50
– courriel  : foymar@swing.be

2. Monique Molitor, Régie des quartiers de Charleroi, rue Cayauderie, 290 à 6000 Charleroi – tél. et fax  : 071 31 05 05 – courriel  :rdqchl.sac.charleroi@gmail.com

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)