Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Emploi/formation

Travailler un lundi ? Une très mauvaise idée…

Les lundis de septembre sont les jours où les travailleurs américains ont le plus de chances de se faire assassiner au travail. Et ce n’est pas de l’humour noir…

24-11-2014
CC Jaime Fearer/Flickr

Attention, humour (très) noir. C’est le site Vocativ.com et Slate.fr qui nous l’apprennent : les lundis de septembre sont les jours où les travailleurs américains ont le plus de chances de se faire assassiner au travail. Détail piquant : les homicides sont la quatrième cause de décès au travail aux USA, derrière les accidents dus aux transports, le fait d’être frappé par un objet ou les chutes.

Pour ce qui est de la manière, c’est bien sûr la fidèle arme à feu qui est privilégiée. Quant aux auteurs, ils s’agit le plus souvent d’inconnus, même si les collègues sont aussi en bonne position (4èmes). Pour ce qui est du secteur où cela a le plus lieu, il s’agit de celui du transport et des véhicules. Les soins de santé et les services sociaux comptent huit homicides sur 397… Tous ces chiffres proviennent du BLS (Bureau of labor statistics), qui publie chaque année des chiffres concernant le nombre de blessures, maladies et décès au travail. On serait curieux de connaître les chiffres en Belgique…

 

Julien Winkel

Julien Winkel

Journaliste (emploi et formation)

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)