Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

"Tournai : les revendications de "Droit au logement pour tous""

04-12-2000 Alter Échos n° 87

Mis sur pied en 1994, le collectif « Droit au logement pour tous » (DAL) regroupe la plupart des associations actives sur le terrain du logement à Tournai. Son objectif : militer afin que « ledroit à un logement décent pour toute personne, quelle que soit sa situation économique ou sociale »V droit désormais inscrit dans la Constitution belge, devienne uneréalité à Tournai.
Pour réaliser cet objectif, le DAL s’est donné plusieurs missions :
n être à l’écoute des demandes individuelles relatives à des problèmes de logement ;
n informer et accompagner les demandeurs dans leurs démarches ;
n veiller au respect des droits et devoirs des locataires ;
n créer des synergies entre les institutions, organisations et personnes privées ayant comme centre d’intérêt la problématique du logement ;
n dénoncer auprès des autorités publiques les problèmes et difficultés rencontrés sur le terrain ;
n réfléchir à des projets novateurs en matière de logement.
Bref, le collectif agit à la fois comme un service ouvert à quiconque éprouve des difficultés pour se loger décemment à Tournai, et comme groupe de pressionpour inciter le pouvoir communal à mener une politique du logement plus active, plus sociale et plus ambitieuse.
Dans ce second registre, le DAL organisait récemment un débat public auquel était invité à participer un représentant de chacun des partis (PS et PRL pour lamajorité, PSC et Écolo pour l’opposition) présents au conseil communal.
Pour le DAL mais aussi pour d’autres intervenants, ce débat fut l’occasion de rappeler que la situation du logement à Tournai n’avait pas franchement évolué depuis dixans, lorsqu’une émission communautaire diffusée sur la télévision régionale avait mis en lumière le manque de logements sociaux, la mauvaise qualitéde nombreux logements, les abus de certains propriétaires, etc.
Constat dix ans plus tard :
n 85 % des logements à louer ne sont pas meublés ;
n pour 51,6 % des logements à louer, une caution de trois mois (souvent impossible à verser par les candidats locataires disposant d’un petit revenu) est réclamée ;
n le montant des loyers varie de 13.000 à 15.000 francs pour 44 % des logements loués :
n le nombre de logements abandonnés ou inoccupés reste élevé ;
n il y a trop peu de logements, parmi les logements sociaux nouvellement construits, conçus pour les familles nombreuses ;
n la ville est trop laxiste dans l’application des réglementations sur les logements insalubres.
Ce débat public fut aussi l’occasion pour le DAL de présenter son cahier de revendications à l’intention des mandataires communaux élus le 8 octobre. L’objectiffondamental restant identique (faire respecter l’article 23 de la Constitution), ce cahier reprend huit revendications :
n donner tout son sens à la commission consultative communale du logement qui vient d’être installée ;
n généraliser le permis de location à tous les logements mis en location ;
n affecter une partie des logements (une cinquantaine) en cours de rénovation à la rue de la Madeleine à des logements de transit ;
n faire respecter la réglementation sur les critères de salubrité des logements ;
n créer des logements sociaux intégrés dans les quartiers ;
n acquérir et rénover des logements, via la régie foncière, dans les quartiers où la pénurie se fait le plus sentir ;
n créer un service communal chargé de renseigner le public sur tout ce qui concerne le logement ;
n promouvoir les formules d’autoconstruction.
« En bref, conclut le document publié par le DAL, nous revendiquons une réelle volonté politique de la commune en matière de logement. »
1 Collectif « Droit au logement pour tous », rue Chèrequefosse 6 à 7500 Tournai, tél. : 069 22 28 37.

Alter Échos

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)