Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur
Focales

Spirale. Tours, détours et retours de l’habitat permanent

Un peu plus de huit mille Wallons vivent de manière permanente dans des campings et parcs résidentiels. Un choix pour certains, le seul moyen de trouver un logement à coût modeste pour beaucoup d’autres. Depuis plus de dix ans, la Région wallonne tente de maîtriser le phénomène de l’habitat permanent dans les infrastructures touristiques. Le projet Spirale, inauguré ce printemps, sort des sentiers battus. Voici un projet d’habitat alternatif avec des maisons basse énergie, conçu avec la participation des habitants permanents des campings d’Aywaille. Le nom, Spirale, a d’ailleurs été imaginé par ceux-ci. Comme un parcours qui part de leurs rêves de maisons, évolue et se transforme avec eux. Du logement à la caravane, de la caravane au relogement… Pour 14 ménages, la spirale a terminé sa boucle.

Par Martine Vandemeulebroucke – Photos de Pierre Vanneste (Collectif Krasnyi)