Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

“PTP et formation : quelles activités éligibles ?”

26-04-1999 Alter Échos n° 51

Le principe : l’accord de coopération entre l’Etat fédéral et les Régions relatif au Programme de transition professionnelle n’énumère pas les secteursd’activités auxquelles s’adresse la mesure. La brochure d’information éditée par la Région wallonne à destination des employeurs potentiels stipule quant àelle : «Sous réserve du respect de la réglementation, les demandes relatives aux activités suivantes (la brochure reprend une liste d’activités telles que :économie sociale, tourisme, environnement, services de proximité…) sont susceptibles de faire l’objet d’une décision favorable parce que les ministres dont ces activitésrelèvent sont disposés à prendre à leur charge la part de financement qui leur incombe (…)».
Plus loin dans la brochure, il est précisé que cette liste n’est pas exhaustive et qu’il est donc loisible aux employeurs d’introduire des demandes relatives à d’autresactivités. Dans de tels cas, il appartiendra aux ministres des compétences desquels relèvent les activités de décider s’il accorde la part de financementnécessaire aux PTP demandés. Voilà pour le principe.
Dans la pratique, l’asbl Créneau 1 s’est vue refuser dernièrement une demande de PTP par la Direction générale de l’économie et de l’emploi de la Régionwallonne. Cette demande recouvrait un poste d’animateur ou de formateur dans le secteur de l’insertion socio-professionnelle, compétence du Ministre J.-Cl. Van Cauwenberghe 2.
«Il n’y a pas d’exclusive pour les activités autorisées dans la mesure PTP mais le ministre a exclu de cofinancer les postes de formateur pour deux raisons. Le poste PTP est paressence un poste précaire. Nous estimons donc qu’il ne sied pas d’être formateur et PTP, avec toute la dynamique de formation continuée qu’un poste de formateur implique»,explique Monsieur Decaminada du cabinet. La deuxième raison émanerait de la qualification requise pour être formateur. La mesure impose un niveau maximum de qualification A2.
On précise au Cabinet Van Cau qu’à ce jour, 4.292 postes ont été demandés dans le cadre de la mesure PTP, dont 3.359 ont déjà étéaccordés sur lesquels 1.996 sont déjà au travail.
Il reste donc 933 postes dont les dossiers seraient toujours à l’instruction ou en attente. Mais on précise qu’il n’y aurait qu’une centaine (143) de postes refusés (ce quiconcerne une quarantaine de demandeurs).
Ces postes ont été créés majoritairement dans les ministères (40 %), dans les administrations communales (22 %) et les asbl (25 %).
1 Créneau asbl, rue de Steppes 20 à 4000 Liège.
2 Cabinet du ministre Jean-Claude Van Cauwenberghe, rue du Moulin de Meuse 4 à 5000 Namur, tél. : 081/23 47 11, fax : 081/23 47 64.

Alter Échos

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)