Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

Proxemia : une nouvelle SCFS dans le domaine du nettoyage à domicile

L’arrivée des titres-services suscite la création d’entreprises. C’est dans ce contexte qu’a vu le jour, à Chapelle-lez-Herlaimont, unecoopérative de services à finalité sociale. Créée le 16 juin dernier, lancée le 1er juillet, « Proxemia » se veut le chaînon manquant dansla cohésion sociale chapelloise, le prolongement du Plan social intégré mis en œuvre en 1998. Et plus loin encore, s’inscrit dans une réflexion menéedepuis 1995, contre l’exclusion sociale et pour l’insertion professionnelle par diverses structures associatives locales telles que la maison de l’emploi, l’agence locale pourl’emploi, l’agence de développement local, le CPAS ou l’asbl Symbiose1.

28-07-2005 Alter Échos n° 151

L’arrivée des titres-services suscite la création d’entreprises. C’est dans ce contexte qu’a vu le jour, à Chapelle-lez-Herlaimont, unecoopérative de services à finalité sociale. Créée le 16 juin dernier, lancée le 1er juillet, « Proxemia » se veut le chaînon manquant dansla cohésion sociale chapelloise, le prolongement du Plan social intégré mis en œuvre en 1998. Et plus loin encore, s’inscrit dans une réflexion menéedepuis 1995, contre l’exclusion sociale et pour l’insertion professionnelle par diverses structures associatives locales telles que la maison de l’emploi, l’agence locale pourl’emploi, l’agence de développement local, le CPAS ou l’asbl Symbiose1.

Bénéficiant d’une enveloppe de 67.000 euros de la part de la Fondation Roi Baudouin, Proxemia a demandé et obtenu l’agrément pour sept personnes dans lecadre des titres-services et, en tant qu’entreprise d’insertion, bénéficiera d’un accompagnateur social, pour suivre la masse des travailleurs. Actuellement, sixpersonnes travaillent au sein de la société : le directeur, une stagiaire (convention Art. 60 avec le CPAS) en formation, et quatre prestataires de services2.

Étendre les activités au-delà du ménage

Les services offerts concernent avant tout l’aide ménagère à domicile, explique Christian De Vos, son directeur : « Nous voulions créer une entreprisefiable. Et l’aide ménagère à domicile était l’opportunité existante en la matière. Cela dit, nous ne savons pas où nous serons dans troisans. Il nous faudra donc créer d’autres activités ». À cette fin, Proxemia envisage d’étudier les besoins de la population, de mener une étude demarché afin d’étendre les activités éligibles subsidiées aux activités qui font souvent l’objet de travail au noir3 et répondre àces besoins moyennant le paiement complet du service. En payant plus cher, sans doute, mais avec des garanties.

« Dans notre logique, on crée de l’emploi. On n’est pas là pour s’enrichir, mais pour maintenir l’emploi et créer de l’emploi. Les subsidesactuels (titres-services) permettent de fiabiliser les contrats à durée indéterminée avec la mise en place d’incitants, de chèques-repas, dont le coûtest pris en charge par l’entreprise. »
L’étude sera menée grâce à une enveloppe fournie par le fonds expérimental pour entreprises de proximité de la Fondation Roi Baudouin. L’enveloppeavoisine les 50.000 euros.

Dans un premier temps, les activités de l’entreprise se développeront au niveau local. Des extensions sont possibles vers Manage, Morlanwelz, Seneffe, par la suite. « SiChapelle peut le faire, conclut Christian De Vos., d’autres peuvent le faire aussi. La force de Chapelle, c’est la réelle cohésion qui existe entre les partenaires.»

1. Proxemia coopérative de services, SCRL à finalité sociale, rue Barella, 50 à 7160 Chapelle-lez-Herlaimont. Du lundi au vendredi de 8 à 18h, tél. : 06433 60 15, fax : 064 33 61 83.

2. L’un des objectifs de l’entreprise est de tendre vers sept équivalents temps plein pour le 1er novembre 2003. Proxemia recherche les personnes ayant atteint le niveausecondaire inférieur et comptabilisant plus de cinq ans de chômage.
3. Le nettoyage constitue à 80 % l’activité principale de Proxemia. À cela, s’ajoutent les travaux de couture, le repassage, la cuisine, les courses,l’assistance aux particuliers (avocats, indépendants). Mais il leur faudra déceler des niches d’activités dans le jardinage, l’électricité, lapeinture, les travaux du bâtiment, etc.

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)