Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

Pluri-services Mons Borinage : le service à domicile par Internet et pour tous

Prendre son temps. Une notion qui tend aujourd’hui à disparaître tandis que notre rythme quotidien s’accélère en fonction de nos besoins toujours plusnombreux. Dans ce canevas d’une société en constante prise de vitesse, il est important de ne pas créer de fossé vis-à-vis d’une population moinsautonome, ralentie par le vieillissement, le handicap, la maladie. C’est la raison pour laquelle a vu le jour, en août 2002, une plate-forme de services de proximité dans larégion montoise : Pluri Services Mons-Borinage. Sa particularité : l’offre de services à domicile et la possibilité de prendre commande en ligne surInternet1.

28-07-2005 Alter Échos n° 139

Prendre son temps. Une notion qui tend aujourd’hui à disparaître tandis que notre rythme quotidien s’accélère en fonction de nos besoins toujours plusnombreux. Dans ce canevas d’une société en constante prise de vitesse, il est important de ne pas créer de fossé vis-à-vis d’une population moinsautonome, ralentie par le vieillissement, le handicap, la maladie. C’est la raison pour laquelle a vu le jour, en août 2002, une plate-forme de services de proximité dans larégion montoise : Pluri Services Mons-Borinage. Sa particularité : l’offre de services à domicile et la possibilité de prendre commande en ligne surInternet1.

Lancée par l’asbl Secos2, cette initiative originale fonctionne grâce au Fonds expérimental « Services de proximité », constitué parle vice-Premier ministre du Budget, de l’Intégration sociale et de l’Économie sociale, Johan Vande Lanotte, en collaboration avec la ministre de l’Emploi et de laFormation, Marie Arena. Ce fonds est géré par la Fondation Roi Baudouin3.

D’abord réservé aux bénéficiaires de l’aide sociale, Pluri Services propose à la population, quelle qu’elle soit, pour autant qu’ellehabite la région de Mons-Borinage, des services domestiques. Cela, sans discrimination d’âge, de nationalité ou de revenu.

Un outil promotionnel pour l’économie sociale

Toute personne qui le désire peut donc commander les services d’une aide ménagère à domicile pour le nettoyage et les tâches ménagères(blanchissage et repassage), d’une personne pour faire ses courses et/ou lui apporter ses repas à domicile, contacter un service de garderie, recevoir des soins à domicile(infirmières, aides familiales, service social, kinésithérapie, logopédie, ergothérapie, soins dentaires, pédicure, coiffure), disposer de moyens detransports, effectuer des travaux de déménagements, de bricolage, de jardinage, etc. La plate-forme s’occupe également de l’éducation et desloisirs4.

Enfin, dans le cadre de services aux entreprises, Pluri Services organise des repas d’affaires, la vente et l’achat de matériel informatique, des formations, propose laréalisation de travaux du bâtiment, d’aménagement d’espaces verts, de nettoyage industriel. L’offre est diverse et les tarifs varient en fonction des servicesdésirés (en général de 6 à 7 euros de l’heure)5. Les commandes peuvent s’effectuer via le formulaire en ligne, ou par téléphone.

Près de 200 demandes réelles ont été gérées par la plate-forme, depuis le début de ses activités. « Il faut préciser que nousne travaillons pas dans l’urgence, explique Christophe Dutrannois. Si le partenaire prend effectivement contact dans les 24 h, une à deux semaines sont nécessaires pour laréalisation d’un devis. Et on ne nous appelle pas forcément pour une demande de services, ce sont aussi des gens qui souhaitent un peu de compagnie, des renseignements. Noussommes un service de marketing et de communication pour les entreprises d’économie sociale. Une fois que nous avons répondu à la première demande, les gens nerepassent plus par nous. »

1. Christophe Dutrannois, coordinateur ; site : www.pluri-mb.be, tél. : 065 84 78 78, fax : 065 36 27 28. Du lundi au vendredi de 9 à 18 h. Courriel : infos@pluri-mb.be

2. Secos EFT, rue Meurisse, 1 à 7011 Ghlin, site : www.secos.be.tf
3. Fonds expérimental : les subsides alloués à cette plate-forme courent jusqu’au 31 octobre 2003.
4. Les prestataires de ces services sont principalement des associations ou des entreprises de l’économie sociale œuvrant dans le domaine de l’insertion sociale etéconomique par le travail (organismes relevant de l’économie sociale poursuivant des objectifs sociaux et économiques ; produisant des biens et des servicesd’utilité collective et de support aux communautés ; pouvant viser la rentabilité économique ; pourvus de leurs propres structures démocratiques ;fonctionnant sur la base du travail rémunéré mais pouvant faire appel aux ressources bénévoles ; générateurs de cohésion sociale).
5. La plate-forme ne prend aucune commission. Elle ne fonctionne que grâce au subside. Tous les partenaires envisagent d’autres moyens pour pouvoir continuer le service aprèsl’échéance du 31 octobre.

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)