Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Petite enfance / Jeunesse

ONE : le contrat nouveau est arrivé

Attendu depuis longtemps, le contrat de gestion 2008-2012 de l’Office de la naissance et de l’enfance (ONE)1 est sur la table. S’articulant autour de quinze mesurescensées renforcer trois priorités, il marque également une hausse légère et progressive du budget de l’organisation.

16-03-2008 Alter Échos n° 248

Attendu depuis longtemps, le contrat de gestion 2008-2012 de l’Office de la naissance et de l’enfance (ONE)1 est sur la table. S’articulant autour de quinze mesures censées renforcer trois priorités, il marque également une hausse légère et progressive du budget de l’organisation.

On en parlait depuis longtemps, il est enfin là. Jeudi 6 mars, le nouveau contrat de gestion de l’ONE a été signé et présenté à la presse parla ministre de l’Enfance, de l’Aide à la jeunesse et de la Santé de la Communauté française, Catherine Fonck2. Accompagnée pour l’occasion de Georges Bovy, président de l’ONE, de Laurent Monniez, administrateur général de l’ONE, et de Marie Arena (PS)3, ministre-Présidente du gouvernement de la Communauté française, l’élue CDH en a profité pour réaffirmer l’importance du rôle de l’ONE en tant qu’organisme de référence pour l’ensemble des politiques relevant de l’accompagnement de l’enfant, en relation avec son milieu familial et son environnement social. Insistant également sur le caractère universel des services fournis par l’Office, elle a néanmoins souligné l’importance d’un « suivi renforcé »à l’adresse des familles en situation de vulnérabilité provisoire ou à destination des zones où la précarisation des moyens de subsistance rend la population plus fragile.

Un budget légèrement renforcé, au service de trois priorités…

Du côté du budget, si des rumeurs avaient pu laisser entendre que celui-ci pourrait être diminué, c’est en fait une légère augmentation qui est prévue par le contrat de gestion. Passant en effet à 182 500 000 euros en 2008 contre 176 024 000 en 2007, le budget initial de l’ONE devrait également croître dans les années à venir (+/- 1 % par an) pour atteindre 189 300 000 euros en 2012. Une augmentation indispensable puisque le nouveau contrat de gestion se veut ambitieux en fixant trois priorités censées baliser l’action d’un Office de la naissance et de l’enfance qui aura du pain sur la planche…

Des priorités qui, cependant, ne bénéficieront évidemment pas de l’intégralité d’une telle somme puisqu’elles devront se répartir 25 400 000 euros en tout et pour tout. Ainsi, 9 600 000 euros seront déboursés afin de « renforcer l’accompagnement des familles avant, autour et après la naissance », première priorité du contrat de gestion. Augmentation des consultations prénatales (+ 10 % de grossesses suivies dans les zones à discrimination positive),sensibilisation des futurs parents à leur rôle, hausse du taux de premier contact (+ 10 %) par un agent de l’ ONE en maternité afin de présenter à chaque mère les services de l’Office, renforcement des capacités d’accompagnement des familles à domicile (recrutement de quarante travailleurs médico-sociaux d’ici à 2012), amélioration du suivi de la santé des enfants (promotion de la vaccination, contrôle de la vue, sensibilisation au dépistage auditif),accentuation des possibilités d’interprétariat au cours des consultations ou encore amélioration de l’attractivité des consultations pour enfant sont autant de mesures censées conduire à la concrétisation de cette première priorité.

Augmentation des places d’accueil des enfants de 0 à 3 ans : la polémique

Deuxième priorité du contrat de gestion, l’accroissement des places d’accueil pour les enfants de 0 à 12 ans se focalise en fait principalement sur l’amélioration des capacités d’accueil des plus petits (0 à 3 ans). Dotée d’un financement de 12 200 000 millions d’euros, cette priorité est un impératif pour Catherine Fonck, souvent mise en difficulté dès que l’on aborde ce sujet. Minée par un taux de couverture relativement bas (23,4 % au 31décembre 2006 selon les chiffres avancés par le MR) en matière de places dans les crèches, la Communauté française fait effectivement figure de mauvais élève dans ce domaine si l’on tient compte des chiffres, bien meilleurs, de la Flandre (certains chiffres font état de près de 50 % de couverture) ou encore de ceux fixés par l’Union européenne comme objectif à atteindre à l’horizon 2010 (33 %). Une sérieuse épine dans le pied de la ministre alors que le MR,par la voix de Caroline Persoons, députée au Parlement de la Communauté française, vient de lancer une attaque assez virulente contre le manque de places dans les crèches dans la partie francophone du pays en affirmant que seules 2 122 places d’accueil pour les 0-3 ans sur les 8 000 places prévues par le Plan Cigogne II ont été créées à ce jour. Un chiffre encore aggravé par le faible taux de couverture (21,5 % en 2006) de Bruxelles qui connaît pourtant la natalité la plus importante du pays… Se défendant le 6 mars dans un communiqué de presse, Catherine Fonck a rétorqué que « le Plan Cigogne II a ouvert, depuis 2004, 5000 places d’accueil au bénéfice des enfants âgés de 0 à 3 ans ». Pour Bruxelles, elle ajoute que le taux de natalité « (…) a explosé de manière inattendue. C’est donc ce seul critère qui explique la baisse du taux de couverture ». Quoi qu’il en soit de cette guerre des chiffres,c’est de la création, entre 2008 et 2010, de 1 700 places (apparemment bienvenues…) pour les milieux d’accueil collectifs subventionnés (crèches et maisons communales d’accueil de l’enfance) que parle le nouveau contrat de gestion, en plus des 620 places qui devraient être créées pour le secteur des accueillantes d’enfants conventionnées. Une mesure accompagnée également d’une hausse des moyens financiers pour le secteur de l’accueil temps-libre (+ 22 %) et des écoles de devoirs (+ 22 % également)…

Un renforcement de la qualité de l’accueil…

Troisième et dernière priorité du contrat de gestion 2008-2012 (financée par un montant de 3 600 000 euros), le renforcement de la qualité de l’accueil etde l’accompagnement au service des familles et des enfants devrait être facilité par une augmentation de 6 % des journées de formation pour les professionnels de l’enfance. Un « référentiel sur le soutien de la parentalité » devrait également être élaboré en 2008 afin d’aider les professionnels à répondre aux questions concernant les thèmes de l’éducation et du développement de l’enfant et du jeune…

1. Office de la naissance et de l’enfance (ONE) :
– adresse : chaussée de Charleroi, 95 à 1060 Bruxelles
– tél. : 02 542 12 11
– courriel : info@one.be
– site : www.one.be

2. Cabinet de Catherine Fonck, ministre de la Santé, de l’Enfance et de l’Aide à la jeunesse :
– adresse : bd du Régent, 37-40 à 1000 Bruxelles
– tél. : 02 788 83 11.
3. Cabinet de Marie Arena, ministre-Présidente du Gouvernement de la Communauté française de Belgique en charge de l’Enseignement obligatoire :
– adresse : place Surlet de Chokier, 15-17 à 1000 Bruxelles
– tél. : 02 227 32 11
-site : www.arena.cfwb.be

Julien Winkel

Julien Winkel

Journaliste (emploi et formation)

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)