Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

"Liège : un comité de quartier réclame une antenne sociale de la Ville"

13-06-2000 Alter Échos n° 77

À Liège, l’association de promotion Vennes-Fétinne 1üsouhaite une antenne sociale permanente de la Ville dans le quartier. Les responsables ont rencontrédernièrement l’échevin liégeois des Affaires sociales, Jacques Marneffe. L’échevin s’est enthousiasmé pour le projet, mais a renvoyé les membres ducomité… à la prochaine législature communale.
‚epuis le mois d’avril, l’association organise des réunions pour favoriser les contacts entre les intervenants sociaux du quartier : l’antenne du CLAJ (Centre liégeois d’aide auxjeunes) implantée aux Vennes, la Régie de quartier, le CPAS liégeois, l’échevinat des Affaires sociales, les soins à domicile et la sociétéd’habitations sociales « La maison liégeoise ». Jacques Massaut, président de l’association Vennes-Fétinne, s’appuie sur le constat suivant : « Des assistants sociaux effectuentparfois exactement le même travail » et demande une permanence sociale : « L’objectif, souhaite-t-il, serait de coordonner les diverses initiatives. »
Jacques Marneffe, invité à la réunion mensuelle du comité, a écouté les desiderata des habitants : « Il faudrait du personnel social supplémentaire,a-t-il répondu. Une permanence dans un seul quartier nécessite une personne salariée à temps plein… Mais la Ville compte 35 quartiers et 10 assistants sociaux, horsCPAS. » L’association a proposé une expérience-pilote avec permanence hebdomadaire ou mensuelle, mais selon l’échevin, « une telle permanence serait assaillie par des plaintesuniquement ponctuelles et les gens consulteront l’assistant social trop tard ».
L’échevin a toutefois encouragé les habitants. Il a exprimé son aversion envers « les pierres de l’abominable place Saint-Lambert » (récemment rénovée,après 20 ans de friche) pour conseiller au comité de ne pas s’occuper uniquement… des trous dans les trottoirs : « 280 sur 300 suggestions des comités de quartier concernentles voiries. On oublie la chaleur humaine. Or les comités forment des petits villages dans la ville pour reconstruire le tissus humain. » L’échevin a suggéré àl’association de concevoir « un projet global pour le quartier, sur une législature, avec une équipe pluridisciplinaire : jeunesse, culture, social, aménagement duterritoire… ». Et d’ajouter : « Il faut définir vos priorités, avec l’importance des matières et un calendrier. Il faut présenter le projet au collège dubourgmestre et des échevins de la prochaine législature, et évaluer ses engagements. »
1. Association de promotion du quartier Vennes-Fétinne. Rue des Vennes 165 à 4020 Liège, tél. : 04 344 94 02. Echevinat des Affaires sociales. En Potiérue 5à 4000 Liège, tél. 04 221 86 77.

Alter Échos

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)