Partager par e-mail Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur LinkedIn Partager sur Google+ Impression
Focales

Les centres d’appui: suivi et traitement des délinquants sexuels

14 novembre 2018

Ces gens-là ? Des causes perdues, ils ne méritent pas que l’on s’occupe d’eux ! Eh bien si. Et quelques associations s’y emploient exclusivement: ce sont les trois centres d’appui créés en 1998 et 1999, dans la foulée de l’affaire Dutroux. Un en Flandre: l’Universitair Forensisch Centrum (UFC). Un en Wallonie : l’Unité de psychopathologie légale (UPPL). Et un dans la capitale: le Centre d’appui bruxellois (CAB). Ils rencontrent la plupart des auteurs d’infractions à caractère sexuel, les « AICS ».

Un numéro à découvrir en long format web.

Texte : Pascale Meunier

Illustrations : Coline Sauvand