Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

Le Label social belge fait son petit bonhomme de chemin

• Le 20 juin dernier, Kauri réunissait autour de la table Ethias, Ethibel et Els Van Weert.
• L’objectif était de faire le point sur le label social belge.
• Ethias a opté pour une politique active en matière de responsabilité sociale de l’entreprise.

05-07-2006 Alter Échos n° 112

• Le 20 juin dernier, Kauri réunissait autour de la table Ethias, Ethibel et Els Van Weert.
• L’objectif était de faire le point sur le label social belge.
• Ethias a opté pour une politique active en matière de responsabilité sociale de l’entreprise.

Un petit rappel s’impose. En 2003, le gouvernement belge innovait en inventant le label social belge. Il s’agissait non seulement d’un label destiné aux produits et auxservices vendus dans notre pays mais surtout d’un label officiel, attribué par des pouvoirs publics et garanti par un système de contrôle indépendant. Son objet ?Garantir pour le consommateur que le produit ou le service qu’il désire acquérir a été fabriqué ou réalisé dans des conditions de travaildécentes tout au long de la chaîne de production. Et pour en juger, le label s’aligne sur les conventions de l’OIT.

En 2005, Ethias, était la première entreprise à obtenir ce label pour son épargne-pension FIRST. Il est vrai que la banque-assurance avait déjàcréé en son sein un comité paritaire éthique en 2003, qu’elle s’était dotée en 2004 d’un code de conduite pour le personnel et d’uncode de conduite pour sa direction des finances. Cette année, Ethias a conçu une charte de la diversité et développé un fonds reconnu par Ethibel, le bureau deconseil indépendant dans le domaine de placements durables et éthiques. Son ambition d’ici 2009 ? Obtenir le label social belge à Ethias Habitation.

De son côté, Ethibel ne manque pas non plus d’actualité. Ainsi, le bureau indépendant vient de publier un Manuel pour la demande du label social belge, afin deguider pas à pas les entreprises dans leurs démarches. Pour aider les entreprises dans leur démarche, Els Van Weert, Secrétaire d’Etat à l’Economiesociale et au Développement durable, rappelle l’existence de la Prime+ accessible aux entreprises de l’économie sociale mais aussi aux PME. « Prime+ ne sert pas seulementà renforcer la combativité des entreprises d’économie sociale. Elle fait également en sorte que les PME ne manquent pas le train de la responsabilitésociétale des entreprises », expliquait la Secrétaire d’Etat.

Une aide non négligeable quand on sait que pour son produit FIRST, Ethias avait déboursé la somme de 15.000 € (hors frais du personnel). Le gouvernementfédéral prendra désormais à sa charge un maximum de 50 % des frais avec un maximum de 400 € par jour. Mais l’argent n’est pas tout puisque les entreprisespourront trouver également une assistance auprès de la Cellule Economie sociale du SPP Intégration sociale afin de bénéficier de la consultance externe dans leursdémarches de qualité, leur approche de chaîne durable, leur rapportage de durabilité et leur gestion de la diversité. Mais comme le souligne Sophie Spillemaekersd’Ethibel, « une fois que la chaîne de production a été analysée et garantie, le label est valable pour tous les autres produits de cette mêmechaîne. »

Au programme pour les mois à venir : le cabinet d’Els Van Weert compte renforcer la notoriété du label en question auprès des entreprises avant de lancer unecampagne à plus grande échelle destinée aux consommateurs. Mais cette étape ne sera franchie que lorsque suffisamment d’entreprises auront fait une demande pourobtenir le label. Comme celui-ci a été revu par l’OMC, il constitue désormais une preuve lors de l’utilisation de clauses sociales dans les commandes internationales.Un argument supplémentaire en sa faveur.

Plus d’infos :
Le label social
Pour obtenir le Manuel pour le label social :Ethibel
SPP Intégration sociale – Cellule Economie Sociale
La Prime +
Kauri vzw ; Peter Wollaert

nathalieD

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)