Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Santé

Le grand méchant Covid et les trois maisons médicales

Trois maisons médicales, trois histoires comme autant de témoignages de l’état de santé des personnes précaires en temps de Covid-19. Reportage.

© Kathleen De Meeûs

«Le Covid-19 touche davantage les publics fragilisés.» De l’autre côté de l’écran d’ordinateur, Fanny Dubois, la secrétaire générale de la Fédération des maisons médicales (FMM), lâche cette phrase comme une évidence. Il faut dire qu’elle peut se le permettre. En septembre 2020, le service études et recherches de la FMM a compilé des chiffres concernant 30.308 patients issus de 14 maisons médicales situées à Bruxelles et en Wallonie. À la lecture de ceux-ci, le constat est clair: le public des maisons médicales, souvent dans une situation précaire, souffre plus que d’autres de l’épidémie de Coronavirus. La semaine du 3 au 9 août 2020, alors que le nombre de cas hebdomadaires pour 100.000 habitants en Belgique se situait un peu en dessous de 40, il frôlait les 160 dans l’échantillon issu des 14 maisons médicales. Un mois plus tard, lors de la semaine du 7 au 13 septembre, la Belgique comptait autour de 50 cas par 100.000 habitants, alors que les maisons médicales étudiées dépassaient les 160 cas… «Nous avons un public plus précaire, qui vit souvent dans des quartiers populaires densément peuplés, dans des logements parfois insalubres, avec un moindre accès aux mécanismes de prévention», explique Fanny Dubois. Avant de lâcher: «Il est aussi plus impacté par les décisions gouvernementales.»

Il s’agit d’un deuxième effet de la crise sanitaire. Alors que la vague de contamination...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Julien Winkel

Julien Winkel

Journaliste (emploi et formation)

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)