Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Social

La pression financière sur les CPAS s’intensifie

Réforme des allocations d’insertion, vieillissement de la population, paupérisation… L’avenir financier des CPAS est placé sous pression. Pour éponger leur déficit, la contribution moyenne par habitant est passée à 155 euros en 2014, selon Belfius.

28-01-2015
© DR

Le personnel et les finances des CPAS sont sous pression. Alors qu’on observe pour la première fois une baisse du nombre de membres du personnel employés dans les CPAS, la pression sur les coûts d’exploitation s’accentue. Selon la dernière livraison de la radiographie annuelle des finances des CPAS réalisées par Belfius, la banque qui finance les pouvoirs locaux, la contribution moyenne par habitant, pour éponger le déficit des Centres d’aide sociale, est passée de 127 euros en 2013 à 155 euros en moyenne en 2014, rapporte L’Echo mercredi. Soit une hausse de 22 % par rapport à 2013.

Les CPAS font face à de nouveaux défis, induisant le plus souvent des coûts supplémentaires, comme la réforme des pensions ou le vieillissement de la population. Cette charge est particulièrement aigüe dans les zones urbaines, où les pensions sont les plus modestes, relève Malvina Govaert, directrice générale de l’Union des villes et communes de Wallonie (UVCW). Et l’arrivée, en 2015, des chômeurs privés d’allocations d’insertion ne fera qu’aggraver la situation.

La nature de l’aide diffère en fonction des régions. En Wallonie et à Bruxelles, l’aide sociale urgente constitue le gros des interventions. Tandis qu’en Flandre, l’essentiel de l’aide est alloué aux dépenses liées au vieillissement (maisons de repos, repas à domicile, etc.). La dotation communale s’élève en moyenne à 155 euros par habitant par an : 144 euros en Flandre, 125 euros en Wallonie et 261 euros à Bruxelles.

Rafal Naczyk

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)