Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

"La Communauté germanophone va disposer de son propre Forem"

07-02-2000 Alter Échos n° 68

Le 17 janvier, la Communauté germanophone a créé – à titre rétroactif – son propre organisme de placement (Forem) par voie de décret. Celui-ci devrait sesubstituer à la Direction régionale du Forem de Saint-Vith. Il continuera cependant à employer les mêmes personnes, dont les salaires seront encore pour un tempspayés par le Forem wallon. Un comité de gestion devrait être formé d’ici la fin mars. Quant au Comité subrégional de la formation et de l’emploi, il seratransformé en conseil consultatif paritaire composé des partenaires sociaux. Le Forem germanophone devrait être pleinement opérationnel d’ici un an.
Le 6 mai 1999, la Région wallonne avait transféré les compétences relatives à l’emploi à la Communauté germanophone. Cette dernière est donclibre de mener sa propre politique dans les domaines suivants : le placement des demandeurs d’emploi, les mesures de résorption du chômage (ACS, PTP,…), le subventionnement de lareconversion du personnel pour les adapter aux entreprises, le permis de travail, la reconnaissance d’entreprises d’intérim, etc. Lors du transfert de ces compétences, les moyens ontsuivi : un transfert unique de 402 millions de francs a été opéré en 1999 de la Région wallonne vers la Communauté germanophone, dont le budget aaugmenté de 10 % cette année-là. La majorité de ces moyens concernaient les frais de personnel, soit 60 équivalents temps plein ainsi que les frais inhérentsaux plans de résorption du chômage (ACS, TCT, etc.) et à l’achat de matériel. La Communauté germanophone devrait encore bénéficier d’une dotationannuelle de la Région wallonne, mais de moindre importance. Les frais de personnel seront dorénavant pris en charge par l’entité communautaire 1. En revanche, cettedernière devrait bénéficier de la récente hausse des droits de tirage fédéraux pour les programmes de mise à l’emploi.
«Nous comptons affecter ces moyens à transformer les sous-statuts en vrais emplois», explique Wilfried Volberg du Cabinet de Karl-Heinz Lambertz, ministre germanophonecompétent pour l’Emploi et la Formation 2 . «Les mesures de résorption de chômage seront utilisées pour les vrais chômeurs». Cependant, cetteopération ne devrait pas avoir lieu avant l’année prochaine. La Communauté germanophone s’est effectivement accordée un an pour digérer le transfert descompétences.
1 Pour des raisons de comptabilité non encore transférée, c’est actuellement le Forem wallon qui assure le paiement du personnel et de la partie PRC du Forem germanophone.Celui-ci reverse, pour ce faire, une partie de sa dotation au Forem wallon.
2 Cabinet : Klötzerbahn 32 à 4700 Eupen, tél. : 087 59 64 56, fax : 087 55 40 22.

Alter Échos

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)