Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

"Haro associatif sur la Commission logement de Tournai"

05-06-2001 Alter Échos n° 99

ýnstituée par le Conseil communal de la ville en novembre dernier, la commission Logement de Tournai s’apprête seulement à se réunir pour la premièrefois. Elle se compose de 47 membres, un chiffre a priori imposant mais qui s’explique en partie par le nombre important d’associations qui y siègent. La moitié des voixmoins une est en effet détenue par le secteur associatif, le reste étant attribué à des représentants de la Ville, du Centre public d’aide sociale, desContrats de sécurité, de la Région wallonne, du Fonds du logement, etc. Vingt-trois voix donc, parmi lesquelles on compte les dix-neuf associations du très actif collectif”Droit au logement pour tous”1 de Tournai qui rassemble, lui, les associations du Tournaisis qui, de par leurs activités et leur public, se trouvent confrontées à laproblématique du logement. Cette participation imposante gagnée par le secteur associatif au sein de la Commission Logement a certainement pour origine une première “commission”,d’initiative informelle, jadis mise sur pied par le Collectif.
Prémices avec le permis de location
En octobre 98, le Collectif réalisait en effet sur No Télé, la chaîne de télévision locale, une émission communautaire sur le permis de location qui,à la veille de la mise en application du décret sur ces permis, avait notamment pour but de sensibiliser le pouvoir politique. L’émission comprenait entre autres unreportage à Mons, ville où les pouvoirs communaux n’avaient pas attendu le décret de la Région wallonne pour appliquer une réglementation incluant le permisde location. S’ensuivirent les premiers signes d’ouverture du pouvoir politique dans les débats consécutifs à l’émission ; et le collectif, dans lafoulée, de mettre sur pied cette première commission. Aujourd’hui, partenaires associatifs et politiques semblent avoir saisi que leur travail pouvait s’accomplir dans lacomplémentarité plus que dans l’adversité. Les résultats de la commission Logement seront éclairants à ce sujet.
Trois priorités
Le secteur associatif, semble en tout cas déterminé à profiter de sa représentation significative dans la Commission pour influencer la politique de la Ville enmatière de logement. Trois points apparaissent notamment comme des priorités :
> les logements de transit (au sujet desquels le collectif Logement compte d’ailleurs interpeller les pouvoirs communaux, afin qu’une partie des 50 logements issus de larénovation récente du quartier de la Madeleine y soient affectés) ;
> l’utilisation du droit de mise à disposition des logements inhabités par l’autorité communale ;
> l’élargissement du permis de location aux logements de plus de 28 m2.
1 Collectif “Droit au logement pour tous”, rue Cherquefosse, 6 à 7500 Tournai.

Agence Alter

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)