Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Le 20 février, la jeune asbl Habitat-Santé a dressé un premier bilan de l'”Opération CO” et présenté sa nouvelle campagne d’actions concernant lesacariens1. Fin décembre, l’association avait effectivement lancé une campagne d’informations concernant la pollution intérieure des habitations et mis en évidence, entreautres, les dangers du CO (monoxyde de carbone). A cette occasion, elle avait spécifié qu’elle se tenait à la disposition des Bruxellois pour tester la présence dudangereux gaz dans leurs habitations. Au 8 février, Habitat-Santé avait reçu plus de 230 appels téléphoniques : 178 avaient trait à la campagne CO et 52concernaient des problèmes de condensation, de moisissure, de cafards, d’acariens, etc. Suite à cela, l’asbl a effectué 23 interventions à domicile dont 3 ontrévélé un risque très important d’intoxication au CO.
Par ailleurs, six personnes ont proposé de mettre leur expérience à la disposition de l’asbl et plusieurs associations actives dans le secteur du logement ont manifestéleur intention de recourir à leurs services : le RBDH (Ras-semblement bruxellois pour le droit à l’habitat), une société de logements sociaux, une AIS (agenceimmobilière sociale), un CPAS, Forêt quartier santé asbl, etc. Au niveau politique, le cabinet du ministre bruxellois Didier Gosuin a fait part de son intention de subsidierl’asbl. En effet, la structure de celle-ci est bénévole idéalement il faudrait pouvoir disposer d’une personne à temps plein.
Cette fois, Habitat-Santé lance une campagne d’informations concernant les acariens. Pour Laurent Van Asselt, membre de l’association, les acariens constituent un véritableproblème dans les habitations et représentent un danger pour la santé. Afin de lutter efficacement contre les acariens qui peuplent nos habitations (acariens descéréales et acariens des poussières), il propose une série de moyens parfois très simples et à portée de toutes les bourses. “Les solutions que l’onpropose doivent correspondre à la situation économique des gens, dit-il. Il faut adapter les conseils en fonction de leurs moyens.” Il suggère tout d’abord de réduirel’humidité intérieure (aé-rer), de limiter la présence de poussière, d’assurer une bonne qualité de la literie, etc. Enfin, il met surtout en garde contreles prétendues solutions miracles, comme l’utilisation d’insecticides ou encore d’un matelas anti-acariens.
1 Permanences téléphoniques : les jeudis et vendredis matins de 9 à 13 h, et les mercredis de 17 à 19 h, tél. : 02 242 02 92. Signalons aussi l’épais dossier”Ensanter l’habitat.” du dernier numéro (n°18, 10/2001) de Santé conjuguée, le trimestriel de la Fédérationd es maisons médicales. Avec le point de vuemédical, architectural, en termes d’accès au logement, en particulier pour les ménages à bas revenus et pour les personnes âgées. 8,68 euros, FMM, tél. : 02 514 40 14, fax : 02514 40 04, e-mail : fmmcsf@fmm.be, site web : http://www.maiisonmedicale.org

Baudouin Massart

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)