Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

Eric Tomas : « Les contrats de quartier ne sont pas la panacée »

Le 14 juin, plus d’une centaine de personnes ont participé à une matinée de Forum sur la revitalisation urbaine à Bruxelles. Organisée par le secrétariatrégional au développement urbain (SRDU)1, cette activité avait pour but de dégager des pistes de travail permettant le renforcement des processus derevitalisation. Trois axes de réflexion ont été développés au cours d’ateliers de travail sur la base d’exemples : participation (le projet Four Cities), espacepublic (le parc Bonnevie) et culture (la Zinneke Parade).

28-07-2005 Alter Échos n° 145

Le 14 juin, plus d'une centaine de personnes ont participé à une matinée de Forum sur la revitalisation urbaine à Bruxelles. Organisée par le secrétariatrégional au développement urbain (SRDU)1, cette activité avait pour but de dégager des pistes de travail permettant le renforcement des processus derevitalisation. Trois axes de réflexion ont été développés au cours d'ateliers de travail sur la base d'exemples : participation (le projet Four Cities), espacepublic (le parc Bonnevie) et culture (la Zinneke Parade).Une participation plus en amontDe l'atelier « participation », Stefaan Decorte (Cosmopolis) a dégagé la piste de travail suivante : il faut faire du dossier de base d'un contrat de quartier unvéritable diagnostic du quartier et non pas un simple constat de la situation immobilière. Ceci implique de mobiliser plus tôt les habitants dans la dynamique locale et de faireun inventaire des stratégies politiques – autre que le contrat de quartier – menées dans le quartier.Le dossier de base constituerait alors « la première étape d'un scénario du développement global du quartier ». Son élaboration devrait êtreintégrée dans le processus d...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Baudouin Massart

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)