Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

"Eric André estime insuffisante l'offre de logements résidentiels à Bruxelles"

24-07-2000 Alter Échos n° 79

Le 28 juin, les premières « Assises du résidentiel » se sont tenues à Bruxelles, à l’initiative d’Eric André, secrétaire d’État bruxellois en chargede l’Aménagement du territoire 1. Les débats ont porté, d’une part, sur l’offre insuffisante de logements résidentiels en Région bruxelloise, et, d’autre part, surles moyens à mettre en œuvre pour inciter les investisseurs immobiliers privés et publics à s’intéresser davantage à ce marché.
D’entrée de jeu, Eric André a tenu à souligner le manque d’informations en ce qui concerne le marché résidentiel régional. « Les données disponiblessont de relativement mauvaise qualité. Elles se rapportent typiquement aux communes, entités qui ne correspondent pas aux réalités du marché. Elles enregistrent lesmontants des transactions, mais offrent peu de renseignements sur la qualité des biens et le nombre de mètres carrés. Enfin, les études existantes se sont presqueexclusivement attachées à l’analyse du logement sous un angle social sans s’intéresser à l’ensemble du marché », a-t-il expliqué. Pour sa part, ClaudeJottrand, directeur Investment Banking de la Banque Degroof a relevé, d’une part, la forte concurrence du secteur de l’immobilier de bureau et, d’autre part, le manque d’intérêtdes investisseurs institutionnels pour le secteur du logement. Différents investisseurs privés ont également alimenté le débat. Ils ont fait part de leursexpériences et suggéré des pistes de réflexions.
En conclusion, le secrétaire d’État bruxellois, a précisé que le logement social ne serait pas oublié. « Cependant, il y a une place pour un marchéprivé du résidentiel qui manque de dynamisme. Il faut donc amener les institutionnels à se pencher davantage sur le logement dans notre Région ». Le secteur privédevrait également être plus impliqué dans la rénovation ou la revitalisation des quartiers anciens. L’objectif est d’attirer les personnes qui ont quitté la villelorsque l’offre de logements résidentiels était insuffisante. Enfin, signalons l’invitation faite aux communes à remettre sur le marché une partie du patrimoine qu’ellesont acquis, afin que des investisseurs privés les rénovent et les replacent sur le marché.
1 Rue Capitaine Crespel 35 à 1050 Bruxelles, tél. : 02 508 79 11, fax : 02 502 79 80, e-mail : avandeperre@andre.irisnet.be
La veille de ses assises, Eric André a annoncé une augmentation des primes à l’embellissement des façades. Le budget est passé de 30 à 60 millions de francspour 2000. Des brochures d’information gratuites peuvent être commandées au 0800/ 40 400. Un site Internet y est également consacré : http://www.prime-renovation.irisnet.be

Alter Échos

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)