Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Drogues : vers une consommation encadrée ?

D’impensables au départ, des projets de consommation encadrée de drogues dures illicites apparaissent un peu partout dans le monde. L’objectif n’est pas de moraliser les toxicomanes, ni de les inciter à consommer, mais plutôt de les amener à réduire les risques liés à leur consommation.

01-03-2013 Alter Échos n° 355

D'impensables au départ, des projets de consommation encadrée de drogues dures illicites apparaissent un peu partout dans le monde. L'objectif n'est pas de moraliser les toxicomanes, ni de les inciter à consommer, mais plutôt de les amener à réduire les risques liés à leur consommation. Plus de nonante salles de consommation supervisées ont vu le jour dans le monde (Lire « Un tour du monde des salles de consommation » et « Abrigado abrite les toxicomanes luxembourgeois »). En Belgique, des projets sont en réflexion et associent riverains, police et acteurs sociaux du quartier (Lire : « Une Riboutique à Ribaucourt ? »). Autre projet de réduction des risques pour un autre public, Modus Fiesta propose aux public festif de tester ses pilules avant leur consommation (Lire : « Modus Fiesta 'teste' pour réduire les risques »).
Réduire les risques est un des buts poursuivis par ces projets. Mais il s'agit aussi souvent de permettre un« accrochage » des publics les plus précarisés aux services sociaux et de santé de première ligne. C'est alors seulement qu'il sera possible pour eux d'envisager de décrocher. Le projet-pilote Tadam de sevrage thérapeutique est toujours en attente de son évaluation (Lire : « Tadam attend son évaluation »)....

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Baudouin Massart

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)