Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

"Cohésion sociale : la Fébul recourt aux "bonnes pratiques" anglaises"

17-12-2001 Alter Échos n° 111

À la fin novembre 2001, la Fédération bruxelloise des unions de locataires (FéBUL)1 a programmé un voyage d'études en Angleterre, à Chester, avecpour objet "la participation des habitants". Il le faisait à la suite d’un précédent voyage d'étude entrepris en novembre 1998 ayant pour but de "prendreconnaissance d'une série d'expériences de 'participation des locataires' dans la gestion des logements sociaux et de visiter le Centre national de formation des locataires àChester (NRTC)." L'objectif de ces deux voyages était de s'inspirer des méthodes anglaises pour en retirer les bonnes pratiques et les appliquer au niveau de la Régionbruxelloise.Des enseignements toujours d'actualitéEn 1998, plusieurs conclusions avaient été tirées. La diversification des formes de 'participation des locataires' pouvait aller "du simple choix d'être consultéobligatoirement jusqu'au droit de racheter l'estate des pouvoirs locaux ou de transférer la propriété à un autre propriétaire social". Autre caractéristique: l'approche professionnelle selon laquelle "les habitants peuvent faire appel à des agences indépendantes de conseil et de formation pour les aider à monter desproje...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Baudouin Massart

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)