Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

"Bierset, zone A : quel relogement pour les locataires sociaux ?"

17-04-2000 Alter Échos n° 73

Les arrêtés de l’ancien gouvernement wallon prévoient le rachat, par la Région wallonne, des habitations de la zone A de Bierset, la plus touchée par lesnuisances sonores nocturnes et vouée à être incluse dans la zone économique aéroportuaire. Les arrêtés prévoient aussi l’octroi d’une prime dedéménagement de 150.000 francs pour les locataires sociaux et privés. La cité sociale de Fontaine, gérée par la société Le foyerrégional 1 de Grâce-Hollogne, compte 103 logements répertoriés dans la zone A. Après requête de la prime de déménagement, les locatairesdisposent d’un délai de cinq ans pour quitter leur logement et, ensuite, revendiquer les 150.000 francs. Depuis un an, plusieurs familles ont introduit une demande pourbénéficier de la prime : il leur reste quatre ans pour trouver une nouvelle habitation.
Michel Lognoul et Judith Bertemes, locataires dans la cité de Fontaine, sont les représentants – et seuls membres – du Comité des sans-papiers de la zone A 2 : «Les autreslocataires se battent dans l’ombre», regrette Michel Lognoul. A Bierset, les vols nocturnes ont débuté le 1er mars 1998 : «Nous avons demandé la prime dedéménagement il y a un an, mais nous ne savons toujours pas ce que nous allons devenir. Notre comité s’est adressé en vain à plusieurs ministres de la Régionwallonne. Le hameau de Fontaine commence à se désertifier et de nombreux propriétaires et locataires privés attendent le beau temps ou la fin de l’année scolairepour déménager. Un jour, le village sera presque vide et nous recevrons une lettre stipulant qu’il nous reste six mois pour partir.»
Le 6 avril, le bourgmestre de Grâce-Hollogne, Maurice Mottard 3, a évoqué la problématique des logements en audition de la commission économique du parlement wallon.Il a demandé une modification de l’arrêté wallon relatif à la prime de déménagement pour octroyer aux allocataires sociaux une avance de 75.000 francs surbase d’un bail signé. Une avance pour déménager… où ? Michel Lognoul, demandeur d’emploi, ne dispose pas des revenus suffisants pour se tourner vers le parc immobilierprivé et les listes d’attente reprenant les candidats pour une habitation sociale sont très longues.
Qu’attend le Foyer régional pour construire de nouveaux logements sociaux ? «D’abord, des sous !» s’exclame Daniel Parent, président de la sociétéd’habitations et échevin de l’Urbanisme de la commune. «C’est-à-dire, explique-t-il, la garantie officielle d’un contrat de soudure du ministère du Logement, pour permettrede compenser la perte financière entre la vente des immeubles (vétustes) et leur remplacement. Si nous reconstruisons seulement 40 à 50 logements sur 127, 70 locataires resterontsur la touche : c’est immoral.» Le société attend aussi de disposer de terrains à bâtir : cela suppose la révision, programmée dans quelques 18 mois, duplan de secteur dans la zone A de Bierset.
En attendant, le Foyer régional retarde la vente de ses habitations à la Région wallonne. Les locataires sociaux vont-ils perdre la prime de 150.000 francs ? «Je comprendsles craintes des habitants ; répond Daniel Parent, mais nous n’irons pas jusque là : nous interpellerons la Région wallonne.» Le Foyer régional gère, au total,552 logements – dont 68 à Neupré et 134 à Hermalle-sous-Huy – situés hors zones A, B, C et D des nuisances sonores de Bierset : «Il y a peu de rotations,précise Daniel Parent. Et de toutes façons, les familles de Grâce-Hollogne, parfois de 2e ou de 3e génération, n’ont pas envie d’êtreexpatriées.»
Les maisons de la cité de Fontaine sont vouées à disparaître, mais le Foyer régional vient d’entamer la réfection des toitures de 16 logements : «cestravaux étaient prévus depuis longtemps», explique-t-on au siège administratif de la société. Et d’ajouter : «on ne peut pas laisser pleuvoir sur leslits des locataires sociaux en attendant que le problème de Bierset soit réglé…» Quant à Michel Lognoul et Judith Bertemes, ils disent espérer «gagnerau Lotto» pour pouvoir déménager.
1 Le Foyer régional, rue des Pommiers 31 à 4460 Grâce-Hollogne, tél. : 04 250 19 04.
2 Comité des sans-papiers de la Zone A, rue des Englantiers 15 à 4460 Grâce-Hollogne, GSM : 0477 539 492.
3 Cabinet du bourgmestre, rue de l’Hôtel communal 2 à 4460 Grâce-Hollogne.

Alter Échos

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)