Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Allée des Oiseaux : une crèche passive

Huit ans après l’incendie de l’immeuble des Mésanges (Mons), le quartier revit enfin grâce au projet de l’Ile aux Oiseaux, qui s’inscrit dans une perspectiveenvironnementale.

19-03-2011 Alter Échos n° 312

Février 2003. Un incendie ravage l’immeuble des Mésanges, à l’Allée des Oiseaux. Huit ans plus tard, le quartier revit enfin. La société d’habitationssociales Toit&Moi1 a lancé le projet de l’Ile aux Oiseaux, qui s’inscrit dans une perspective environnementale. Au centre de la carte, une crèche de trente-six places :le Nid douillet. Entièrement financée par la ville de Mons et gérée par son CPAS2, elle vient d’être inaugurée. Particularité : elle estpassive.

Faire renaître l’Allée des Oiseaux, voilà le pari de la société d’habitations sociales Toit&Moi et de la ville de Mons, à travers le projetbaptisé « L’Ile aux Oiseaux ». Sous la forme d’un partenariat public-privé (avec la firme Thomas&Piron), l’ambition urbanistique était de transformer cequartier de funeste mémoire en vitrine de la performance énergétique (voir Alter Echos n° 205 : “Batibouw : se chauffer pour 25 euros/an devient réalitéà l’Ile aux Oiseaux”). Outre la rénovation du bâti existant3 et la mixité sociale, fonctionnelle, intergénérationnelle, les partenairesont opté pour la construction de 239 nouveaux logements (maisons studios appartements) : 219 basse énergie et 20 passifs. S’ajoutent divers espaces de vie (un étang, un parc, desplacettes, des aires de jeux), un commerce, un parking et au centre du lotissement, une crèche baptisée le Nid douillet, qui se veut totalement passive. Elle a étéinaugurée, le 6 mars dernier.

Imaginée par le bureau d’étude Stragès4, elle est entièrement financée sur fonds propres par la ville de Mons. Coût : deux millions d’euros. Lebureau d’architecture A2M, a été chargé de la concevoir. Elle accueille 36 enfants de 0 à 36 mois, dans un espace sécurisé, contemporain, à hautevaleur environnementale. Puisque le bâtiment n’utilise ni gaz, ni mazout, la dépense en chauffage ne devrait pas dépasser 20 euros5. « Il s’agit du premierbâtiment passif, en Wallonie, il en existe dix en Europe et deux en Belgique, commente Sébastien Moreno-Vacca, architecte. Et elle ne devra pas être rénovée par lasuite. Tout au plus, pourra-t-on y ajouter des panneaux solaires, qui permettront de tendre vers le zéro énergie. C’est un bâtiment qui continuera àévoluer. »

Trois de ses façades sont directement exposées au soleil. Elle est équipée d’un système de refroidissement par géothermie. La ventilation estgérée au moyen de batteries qui peuvent réguler la température dans les dix pièces de la crèche indépendamment les unes des autres. Elle est en outresurveillée à distance, par un système de télégestion installé à l’hôtel de ville. Le Nid douillet a enfin été équipéd’un dispositif anti-légionellose, activé chaque semaine et de nuit.

Une crèche à haute valeur sociale ajoutée

Pour le président du CPAS de Mons, Marc Barvais, le projet a autant une valeur pédagogique qu’écologique. Et il doit être un nouveau maillon dans l’intégrationsociale et la lutte contre le déterminisme. « Nous en avons marre de voir des familles reproduire le même schéma social sur plusieursgénérations », a-t-il confié.

Sur les 700 places d’accueil dont dispose la ville de Mons, le CPAS gérait jusqu’à l’an dernier, deux maisons communales d’accueil de l’enfance (MCAE) : Cité P’tit àJemappes (24 places) et Bébé lune à Mons (12). Depuis janvier 2011, le CPAS gère 286 places d’accueil supplémentaires : la crèche de Mons (48 places), lacrèche (30) et la MCAE (12) de Jemappes, le service d’accueillantes d’enfants conventionnées (124) et le Nid douillet (36). « C’est insuffisant, note Francine Cruveiller,échevine de la Jeunesse. 1 500 enfants naissent chaque année. Le Hainaut a le taux de couverture le plus bas. A Mons, il est de 25  %. Nous devons augmenter davantage le nombrede places d’accueil. »

1. SCRL Toit&Moi immobilière sociale :
– adresse : place du Chapitre, 2 à 7000 Mons
– tél. : 065 47 02 11
– site : www.toitetmoi.be
2. CPAS de Mons :
– adresse : rue du Bouzanton, 1 à 7000 Mons
– tél. : 065 41 23 00
– site : www.cpas.mons.be

3. Les deux tours les plus récentes, les Pinsons et les Alouettes ont été rénovées. Les trois autres tours, les Mésanges, les Fauvettes et les Colombes,ont été déconstruites.
4. Spécialisé dans le secteur des crèches, Stragès se charge de l’étude de faisabilité, recherche de subventions, mise en conformité du projet auxbonnes pratiques en crèches et performance énergétique.
5. Ses besoins ne dépasseraient pas 5kwh/m2./an. Soit 15 % des besoins d’un immeuble classique.

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)