Alter Échos

Sommaire

Recherche par numéro

Sommaire du n°464

Social Bistro, ouvroir d’interactions sociales potentielles – Épisode Sablon

24-05-2018

Pour élargir sa palette et toucher à différents profils sociaux, notre tandem a cette fois mis le cap sur cet endroit plutôt chic qu’est le Sablon. Armées de crayons, stylo et micro, nous avons poursuivi notre quête d’échanges de [...]

L’interculturalité, parent pauvre des études de médecine

24-05-2018

Avec la pièce de théâtre «Oza wapi, Docteur?», la Fucid montre l’impact des chocs culturels dans les soins de santé. Pourtant, la dimension interculturelle reste trop peu abordée dans les études de médecine. Un processus de réflexion a été lancéé à l’Université de Namur.

«Contre la radicalisation, offrons aux jeunes des pistes d’engagement»

24-05-2018

Le livre «Mon enfant se radicalise» trouve sa source dans une des très rares initiatives pour prévenir la radicalisation en Belgique: le projet « Rien à faire, rien à perdre ». Créé par la sociologue clinicienne Isabelle Seret et porté dans les écoles par Saliha Ben Ali, la maman d’un djihadiste décédé en Syrie, «RAFRAP» présente les témoignages vidéo de quatre jeunes anciennement radicalisés. Derrière cet outil pédagogique, des centaines d’heures d’écoute, de ces ados un temps séduits par le discours djihadiste, mais aussi de parents d’enfants partis en Syrie. Avec l’aide de son confrère

De père non reconnu

24-05-2018

Depuis le 1er avril, une nouvelle loi permet à tout officier de l’état civil de refuser d’acter une reconnaissance de paternité sur la seule base du soupçon de «fraude migratoire». Estimant que cette loi contrevient à l’intérêt supérieur de l’enfant, onze associations ont introduit un recours auprès de la Cour constitutionnelle.

Elles racontent leur vie après la rue

24-05-2018

Marie-Christine et Sylvie ont connu le sans-abrisme: la première à Bruxelles, l’autre à Charleroi. Grâce au travail d’associations comme Job Dignity et Les Fleurs du bien, ces femmes ont pu retrouver une vie «normale».

L’aide médicale urgente, en phase terminale?

24-05-2018

« L’aide médicale urgente pour les soins de confort comme la chirurgie esthétique et les échographies non nécessaires, c’est fini. » La sortie médiatique du ministre MR Denis Ducarme en janvier dernier était un avertissement très clair. L’AMU pour les migrants en séjour illégal est bien dans la ligne de mire du gouvernement.

Wallonie: les entreprises de travail adapté bénéficient-elles de subventions illégales?

24-05-2018

Un jugement du tribunal de commerce francophone de Bruxelles fait trembler les entreprises de travail adapté. Il note que le système de subventions salariales dont bénéficie le secteur en Région wallonne n’a jamais été notifié à la Commission européenne. Et qu’il serait donc illégal…

Souffle citoyen sur Molenbeek

24-05-2018

Les citoyens sont de plus en plus nombreux à se mobiliser contre la pollution de l’air. Zoom sur deux initiatives menées dans la commune de Molenbeek.

Un an avec un robot

24-05-2018

Pendant douze mois, Alter Échos a accueilli le Bxl’air bot à la rédaction. Cette application de datajournalisme nous a aidés à enregistrer, compiler et compter des données sur la qualité de l’air. Le résultat? Pour vous, de l’info inédite sur la pollution à Bruxelles. Pour nous, une première expérience humano-robotique.

LEZ: la zone qui cache la forêt

24-05-2018

Depuis le 1er janvier, les vieux diesels n’ont plus droit de cité dans les 19 communes de la capitale. Pour les défenseurs de l’environnement, cette mesure est insuffisante. La ministre Fremault ouvre la porte à une interdiction totale du diesel après 2025.

Air wallon: Carlo Di Antonio «prend des dispositions»

24-05-2018

Le ministre wallon de l’Environnement, de la Transition écologique, de la Mobilité et des Transports Carlo Di Antonio estime que les mesures de la pollution de l’air sont suffisantes en Wallonie. Conscient du problème de santé publique, il a toutefois pris plusieurs dispositions pour améliorer la qualité de l’air.

«La pollution atmosphérique est sous-estimée en Wallonie»

24-05-2018

L’ONG Greenpeace a décidé de poursuivre en justice les gouvernements wallon et flamand concernant la pollution de l’air, plus particulièrement les dioxydes d’azote. En septembre 2017, Greenpeace avait mis en demeure les ministres des Régions. Le jugement est attendu fin de l’année. Il pourrait les contraindre à prendre des mesures pour respecter la directive européenne sur la qualité de l’air. Joeri Thijs, expert qualité de l’air et mobilité pour Greenpeace, revient sur les manquements de la Wallonie.

Sommes-nous tous égaux face à la pollution de l’air?

24-05-2018

Une étude menée dans plusieurs villes européennes analyse le lien complexe entre pollution de l’air et inégalités sociales. En Belgique, la question commence à être timidement étudiée.

Le social est partout, même en librairie

24-05-2018

Vingt ans et 464 numéros. C’est ce qu’il aura fallu à Alter Échos pour faire son entrée en librairie. Notre magazine aura pris son temps. Ce qui n’a rien d’étonnant. Depuis sa création en 1998, Alter Échos a toujours [...]

Pollution, l’air de rien

14-05-2018

Il y a l’air wallon, que l’on pourrait croire bon, et l’air bruxellois, qui ne l’est sûrement pas. L’air officiel, qui sent le printemps, et l’air «alternatif», qui voit tout en noir. Celui des riches, qui peuvent en changer [...]

Le champignon de la fin du monde

10-05-2018

Le matsutake, dont le «parfum évoque la tristesse perceptible après un été fécond, mais signale aussi l’intensité aiguë et la sensibilité accrue de l’automne», est ce champignon sauvage si apprécié des gourmets japonais. Le matsutake, Anna Lowenhaupt Tsing, anthropologue [...]

Enfin un statut pour les accueillantes

09-05-2018

Après 30 ans de revendications, les accueillantes à domicile vont enfin obtenir un statut social. Un projet pilote va en tout cas dans ce sens en Fédération Wallonie-Bruxelles. Une vraie victoire pour le secteur de la petite enfance qui voit là le signe d’une revalorisation du métier.

Une journée en IPPJ

08-05-2018

L’IPPJ de Wauthier-Braine accueille 52 jeunes «délinquants». Tous ont commis des «faits qualifiés infractions», selon l’appellation officielle. L’institution nous a ouvert ses portes. Reportage.

«Nous ne sommes visiblement pas du même milieu»

07-05-2018

Que ce soit dans des bâtiments réaménagés autour du palais de justice de Bruxelles ou lors d’audiences qui continuent de se tenir dans le mastodonte de la place Poelaert, chaque affaire traitée est une tranche de vie qui met en scène un prévenu et son histoire, des magistrats, un avocat et, au-delà, tout un système qui se mord la queue.