Alter Échos

Sommaire

Recherche par numéro

Sommaire du n°227

Le centre de méthadone Start à Liège au cœur de la polémique

20-04-2007

Des usagers du centre de distribution de méthadone Start, à Sainte-Walburge, crient au secours – parfois devant porte close. Le comité de quartier a… sa dose etréclame le déménagement du centre. L’hôtel de police Natalis dément les délits dans le quartier dénoncés par des membres du comité,et des habitants taxent celui-ci d’extrémisme. En 2006, 780 toxicomanes, sur près de 3 000 à Liège, ont bénéficié à Sainte-Walburge(quartier de Liège) de méthadone et 70 000 seringues ont été échangées. Quid de la réinsertion ? Seuls 8% des usagers de Start déclarenttravailler – parfois au noir ou ponctuellement. Le leitmotiv du centre ? « Pour s’en sortir, nous répond le directeur Philippe Bollette, il faut d’abord rester en vie.» Reportage.

Un an de « tolérance zéro » pour les violences conjugales : un bon début mais un début seulement…

20-04-2007

En avril 2006, la circulaire « Tolérance zéro » a vu le jour. Elle s’adresse aux commissariats de polices et aux magistrats, et propose une série derecommandations pour faire évoluer les mentalités et les pratiques en matière d’accueil et de suivi des victimes de violences conjugales. Elle vise aussi à abolir lapolitique des plaintes classées sans suite… et à permettre de donner des sanctions claires aux auteurs de violences conjugales. Un an après sa mise en œuvre, force estde constater, selon l’association Vie féminine1, que si des avancées encourageantes sont perceptibles, beaucoup de questions relatives à l’accueil et au suivi desvictimes restent sans réponses concrètes.

Eddy Courthéoux : « La collaboration plutôt que la régionalisation »

20-04-2007

Pour ce premier entretien autour de la question de la régionalisation de l’Emploi, Alter Échos donne la parole à Eddy Courthéoux. Sa position de directeurgénéral de l’Orbem1 constitue en effet un poste d’observation doublement privilégié : en tant que haut fonctionnaire chargé de mettre en œuvre uneéventuelle réforme, bien sûr, mais aussi en tant que Bruxellois. Dans une région où la majorité des emplois sont occupés par des non-résidents,la question de la régionalisation, et des entraves à la mobilité qui pourraient en découler, se pose en effet avec une acuité particulière.

L’Entre-temps accompagne des jeunes en rupture de liens sociaux

20-04-2007

On se souvient de la grogne à l’Institution publique de protection de la jeunesse de Fraipont. Le 12 février dernier, éducateurs et surveillants de la sectionfermée partent en grève. En cause, la présence d’un jeune qualifié de délinquant mais présentant également des troubles psychiatriques. Soncomportement « imprévisible et violent » déstabilise l’équipe et la met en grandes difficultés. Et le climat est à la perte de patience face auxintentions déclarées, mais non traduites dans les faits, de prévoir des centres d’accueil pour ces jeunes qui relèvent aussi de la santé mentale.
Nous ne reviendrons pas ici, sur les mesures annoncées depuis (voir Alter Éduc n°141). Mais plutôt sur l’Entre-temps1, le service appelé « à la rescousse » par le cabinet de la ministre Fonck. Quel est ce service ? Commentest-il intervenu à l’IPPJ ? Quels sont ses apports à la réflexion sur l’accompagnement de jeunes pour lesquels on peut se sentir parfois dépassé ?Comment s’inscrit-il dans la transversalité entre secteurs ?2

Secret professionnel : les enseignants sont-ils concernés ?

20-04-2007

Quand on évoque la question de la déontologie, le secret professionnel devient rapidement le centre de toutes les attentions. Le personnel des centres psycho-médico-sociaux(CPMS) ainsi que les enseignants n’échappent pas à la règle. Pour définir le cadre législatif et juridique du secret professionnel, en établirl’étendue mais aussi les limites, la direction générale de l’enseignement obligatoire vient de sortir deux brochures qui leur sont destinées.

Quand féminin rime avec salaire en moins

20-04-2007

Année européenne de l’égalité des chances pour tous, 2007 voit la publication du premier rapport annuel sur l’écart salarial entre hommes et femmes enBelgique1. Réalisé par l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes (IEFH)2 et commandité par le SPF Emploi, Travail et Concertationsociale, il met en exergue les causes structurelles à la source des différences qui persistent entre les salaires masculins et féminins (de 15 à 25 % selon les indicateursretenus). Outil de travail et d’autocritique pour les acteurs du domaine de l’Emploi, la parution du rapport a été l’occasion pour les ministres Vanvelthoven et Dupont de s’entretenirsur la question avec les partenaires sociaux.

Accueillir les demandeurs d’asile et rétablir les liens familiaux : deux missions de la Croix-Rouge

20-04-2007

L’asile est une question complexe, à l’image des réalités vécues par les personnes qui ont dû quitter leur pays. Afin de mieux aborder les diversesdimensions du suivi des demandeurs d’asile, la Croix-Rouge de Belgique a mis en place un département qui propose plusieurs services d’accompagnement des personnesdéplacées, dont notamment le rétablissement des liens familiaux.

Régionalisation de l’emploi : de quoi parle-t-on ?

20-04-2007

Lors des dernières élections législatives, les revendications flamandes en matière de sécurité sociale ont porté prioritairement, mais sanssuccès, sur la défédéralisation des soins de santé et des allocations familiales. Pour celles du 10 juin 2007, il semble bien que le relais ait étépris par la question de l’Emploi, dont le SP.A, au moins, semble faire un de ses grands thèmes de campagne. Alter Échos publie, à partir de ce numéro (voirl’interview d’Eddy Courthéoux), une série d’entretiens avec des hauts fonctionnaires de l’Emploi, et des représentants des partenaires sociaux et dela société civile. Cet article introductif vise à présenter sommairement la situation institutionnelle actuelle des politiques d’emploi en Belgique, sousl’angle de la répartition de compétences entre entités fédérale et fédérées.

Avenir du FSE fédéral : Flora dans l’incertitude

20-04-2007

La réduction des subsides fédéraux du Fonds social européen ne réjouit pas les initiatives qui en bénéficiaient jusqu’alors. Au sein duréseau Flora1, on s’attend à plus de complexité dans la remise des dossiers. L’emploi est également précarisé.

À Laeken, un contrat de quartier fait pousser un jardin pédagogique

20-04-2007

Rue Albert, à Laeken, un jardin pédagogique sera bientôt inauguré. Créé dans le cadre du contrat de quartier Palais Outre Ponts (2002-2006), il prend placesur le site d’une ancienne usine. Porté par l’asbl Albert Street1, il sera accessible aux écoles alentours, aux associations et aux habitants du quartier Outre-Ponts. Leprojet a reçu le soutien de l’asbl Bruxelles, Ville-Région en santé2.

« Enfance (en)cadrée », un outil, un cadastre qui plaide pour plus de cohérence

20-04-2007

« Se débrouiller avec les lois, les arrêtés, les décrets, les circulaires … un jeu d’enfant », voilà à quoi tente de mener le nouveloutil du Conseil de la jeunesse d’expression française (CJEF)1. Pratico-pratiques, la farde et les fiches ont été concoctées par la Commission enfance duCJEF, à destination des organisateurs d’actions avec des enfants. En outre, elles tiennent aussi d’une parole plus politique : pour mettre en valeur et défendre la place del’enfance au sein de la jeunesse, dans un contexte institutionnel saucissonnant.

Enseignement qualifiant : le Contrat pour l’école a pris du retard… « Heureusement » ?

20-04-2007

Pour le gouvernement de la Communauté française, l’enseignement technique et professionnel devait constituer « la priorité de 2006-2007 ». Laministre-présidente l’avait confirmé au Parlement : durant cette année scolaire, les efforts allaient se « concentrer particulièrement » sur laquatrième priorité du Contrat pour l’école : « choisir et apprendre un métier à l’école ». Le Contrat avait annoncé cinq axesd’action particulièrement ambitieux : rééquipement, redéploiement de la Commission communautaire des professions et des qualifications, organisation de stages pourtous, redéfinition de l’alternance et modularisation. Seuls les deux premiers chantiers ont significativement avancé. Pour de bonnes raisons disent les réseaux et legouvernement. Les syndicats regrettent, quant à eux, la priorité placée sur la spécialisation de quelques écoles techniques et professionnelles.

Défendre les particularités francophones de l’accueil de l’enfant

20-04-2007

Le Conseil économique et social de la Région wallonne (CESRW)1 a adopté un avis relatif à la problématique du Fonds d’équipements et deservices collectifs (FESC)2. Il entend défendre les spécificités francophones du secteur de l’accueil de l’enfant.

Soutien au relogement des SDF : mort d’un projet bruxellois ?

20-04-2007

Depuis deux ans, deux ACS étaient détachés par la Ville de Bruxelles à l’asbl-vzw Diogènes1 dans le cadre d’un projet de soutien au relogement desSDF. L’association dénonce une décision unilatérale. Pour la Ville, ce détachement de travailleurs était illégal !

Bruxelles-Ville : 1 000 logements pour une mandature

20-04-2007

Mille logements neufs ! C’est l’objectif fixé par la Ville de Bruxelles1 pour la mandature 2006-2012. Près de la moitié de ces logements verront le jour àNeder-Over-Heembeek et un tiers dans le quartier nord. La Ville veillera à les intégrer dans le tissu urbain.

Le Règlement collectif de dettes englué dans Phenix ?

20-04-2007

En mars dernier, le gouvernement fédéral rompait le contrat d’informatisation de la Justice (mieux connu sous le nom de Phenix) conclu avec Unisys. Se pose dès lors laquestion du transfert de la compétence des juges des saisies vers les juges du travail en ce qui concerne le règlement collectif de dettes, initialement prévu pour le1er septembre.

Formation en Wallonie : un nécessaire recentrage, selon Bouchat et Defeyt

20-04-2007

Dresser un inventaire détaillé du secteur de la formation en Région wallonne, de ses opérateurs et de ses dispositifs, et proposer un catalogue de mesures susceptiblesd’en améliorer le fonctionnement, tant en termes de politiques globales que d’aspects pédagogiques, de fonctionnement organisationnel et budgétaire, ou de choix despublics à privilégier, voilà les multiples gageures auxquelles s’affronte le rapport réalisé par Philippe Defeyt et Thérèse-Marie Bouchatà la demande de la ministre wallonne de la Formation, Marie Arena (PS)1.