Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

Le plan Job Tonic lancé à La Louvière

Avec plus de 23,5 % de chômage, la ville de La Louvière parvient difficilement à subvenir aux besoins d’emploi des jeunes de la cité. Parmi ses 8115 demandeurs d’emploisrecensés, la moitié ont à peine 25 ans. Le ministre wallon de l’Emploi, Jean-Claude Marcourt a lancé un projet pilote, dans divers quartiers de villes wallonnes. Objectif: y mettre 20 jeunes à l’emploi à la fin de l’année. Condition : être âgé de 18 à 25 ans.

28-08-2007 Alter Échos n° 233

Avec plus de 23,5 % de chômage, la ville de La Louvière parvient difficilement à subvenir aux besoins d’emploi des jeunes de la cité. Parmi ses 8115 demandeurs d’emploisrecensés, la moitié ont à peine 25 ans. Le ministre wallon de l’Emploi, Jean-Claude Marcourt a lancé un projet pilote, dans divers quartiers de villes wallonnes. Objectif : y mettre 20 jeunes à l’emploi à la fin de l’année. Condition : être âgé de 18 à 25 ans.

La moitié des jeunes demandeurs d’emploi n’ont pas le diplôme du troisième degré de l’enseignement secondaire. Pour ces jeunes, s’enclencherapidement un cercle vicieux : peu de qualifications, donc peu d’expérience professionnelle, signifie l’entrée dans l’inactivité prolongée. Pour luttercontre cette situation, le ministre de l’Économie et de l’Emploi a proposé au gouvernement wallon un accompagnement rapproché des jeunes dès leur inscriptionau Forem. C’est le dispositif « Job Tonic » lancé en avril dernier.

Ce dispositif est décliné avec certaines particularités selon les endroits. Ainsi, certains quartiers où de nombreux jeunes sont en difficultés, ou les grandesvilles qui peuvent être des partenaires efficaces, font l’objet actuellement d’expériences pilotes adaptées à leur public. C’est le cas entre autres dans lacité jardin de Saint-Vaast, à La Louvière. De nombreux jeunes y sont suivis de manière rapprochée par les animateurs de quartiers, et de l’Action préventionproximité1, qui leur évitent de « faire des bêtises », mais la tâche est ardue et loin d’être suffisante. Mis en place depuis plusieurs mois, leprojet de « jobcoaching » lancé par le ministre Jean-Claude Marcourt, a reçu la collaboration de la ville, de la Mission régionale du Centre (MRC)2, del’agence Trace Intérim et du Forem3.

Peu de candidats encore

À Saint-Vaast, plus de 60 individus répondent aux critères déterminés (demandeur d’emploi, âgé de 18 à 25 ans). Une quarantaine émargeau CPAS. Difficile néanmoins de mobiliser les troupes : seuls une dizaine de candidats ont répondu à l’appel lancé. Cinq sont suivis de très près par lesjobcoacheurs de la Mission régionale du Centre. Dans leur quête du Graal, ils reçoivent l’aide de la MRC pour la rédaction des Curriculum Vitae et des lettres demotivation.

« Tous bénéficieront d’un soutien technique, logistique et avant tout psychosocial », note le ministre. Le jeune recevra trois offres claires et précises. S’il lesrefuse, il devra faire valoir des arguments solides et objectifs. L’argument de la distance ne sera pas forcément pris en compte puisque le projet prévoit la mise en place de «chèques permis de conduire », qui permettront aux candidats de recevoir toute l’aide nécessaire au passage des examens théorique et pratique.

Le projet pilote louviérois a reçu quelque 487 720 euros (dans le cadre du plan Marshall) pour fonctionner de manière correcte. L’objectif vise la mise à l’emploi de 20jeunes d’ici la fin de l’année. D’autres régions, en Wallonie, sont également concernées par le projet pilote. Des quartiers ont étésélectionnés (où le taux de chômage et d’inactivité atteint 70 %). En Hainaut, outre La Louvière, on notera Tournai, Mouscron (où le ministre insistesur la nécessité de nouer plus de liens avec la Flandre), Charleroi, Colfontaine et Mons. D’autres expériences devraient être menées à Liège. Le projetcourt sur deux années.

1. Action prévention proximité, rue du Gazomètre, 50 à 7100 La Louvière
– tél. : 064 27 81 81
– site : www.lalouviere.be/VieAdministrative/Services/app/app
2. Mission régionale du Centre, Faubourg de Binche, 33 à 7070 Le Roeulx
– directeur : Bernard Braglia
– tél. : 064 52 24 00
– courriel : info@mrc.be
– site : http://www.mrc.be
3. Forem Formation
– Coordination : André Vermeersch
– Boulevard de l’Yser, 260/h5
– Zoning de Garocentre à 7110 Houdeng-Goegnies
– tél. : 064 23 04 00
– courriel : logistique-lalouviere.info@forem.be
– site : www.formation-logistique.be

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)