Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Les mesures de guidance sociale énergétique visent à réduire le montant des factures des particuliers et leur consommation énergétique. Leurintérêt est donc avant tout collectif. Pourtant, la concentration des mesures d’accompagnement ou contraignantes (il y a aussi les compteurs à budget, etc.) sur lesménages aux revenus les plus faibles, allocataires divers et autres personnes fragilisées par un « accident de la vie », donne l’impression que ce sont les individusqui portent l’effort. La contribution des plus fragilisés au bien-être collectif serait donc « pour une fois » positive...Ceci dit, ce sont les comportements de consommation de tous les ménages (et des entreprises) qu'il devient nécessaire de changer, et pas seulement ceux d'une partie de la populationplus « contrôlable » parce que plus vulnérable. Sans quoi viendra le jour où l'on n'échappera plus à des formes de rationnement, le plus souventlinéaires et rarement équitables : du compteur à budget au péage urbain en passant par l'interdiction de mettre certains biens énergivores sur le marché.La libéralisation contre l’individualisme ? La nécessité de se comporte...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Agence Alter

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)