Alter Échosr
Regard critique · Justice sociale

Le flop

Trois quarts des publicités automobiles promeuvent toujours des modèles fossiles, selon Greenpeace qui a analysé 686 publicités. L’ONG plaide pour une interdiction de la publicité pour les combustibles et produits fossiles. « Responsable d’une partie importante des émissions mondiales de gaz à effet de serre, l’industrie automobile est toujours obstinée à faire passer son profit avant la crise climatique », explique Carine Thibaut, porte-parole de Greenpeace Belgique. « Notre analyse montre que, même s’ils mettent en avant dans leurs discours publics des ambitions – souvent insuffisantes – en termes d’électrification de leur flotte, les constructeurs automobiles dans leur grande majorité cherchent avant tout à inonder le marché de véhicules dépendant d’énergies fossiles. »  

Le top

Au Chili, le gouvernement du jeune président Gabriel Boric comptera pas moins 14 femmes sur un total de 24 postes ministériels. Parmi elles, Maisa Rojas, climatologue de 49 ans et coautrice du dernier rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec). Elle occupera le ministère de l’Environnement. La plus jeune ministre est Antonia Orellana, 32 ans, en charge du ministère des Femmes. La porte-parole du gouvernement est quant à elle âgée de 33 ans et se nomme Camila Vallejo. Elle fut l’une des figures du mouvement de révolte étudiante de 2011, aux côtés de Gabriel Boric.

Le chiffre

3.100

C’est le nombre de personnes qui ont pu être relogées au 31 décembre à la suite des inondations de l’été dernier. Différentes mesures ont été prises par la Wallonie pour favoriser ce relogement. Parmi ces mesures, la remise en état locatif de logements publics inoccupés. À l’heure actuelle, sur les 554 logements inoccupés éligibles, 228 ont été remis en état (41 %). Parallèlement, un peu plus de 40 logements ont pu être achetés au secteur privé grâce à un financement par portage de la Société wallonne du logement (SWL). « Le bilan actuel montre clairement que tant les opérateurs que les personnes sinistrées ont, pour l’instant, surtout plébiscité le relogement provisoire dans le parc de logement existant, voire le maintien à tout prix dans les logements sinistrés », a indiqué Christophe Collignon, le ministre wallon du Logement (PS).

Les Belges peu au fait des données relatives à leur santé

Les données de santé sont importantes pour améliorer la santé de chacun et rendre le système de soins plus performant. Mais leur utilisation et leur partage posent aussi bon nombre de questions, comme le relève une étude de la Fondation Roi Baudouin. Près d’un Belge sur deux ne sait pas ce qu’on entend par « données de santé » et n’a jamais entendu parler du dossier médical électronique. 26 % des répondants ont néanmoins déjà consulté leur dossier médical électronique. La pandémie de Covid-19 a clairement « boosté » la consultation des données de santé en ligne (résultats de tests PCR, vaccination…). Plus de trois Belges sur quatre sont prêts à partager leurs données de santé personnelles, à condition qu’elles restent dans le secteur médical. Les répondants se montrent en revanche (beaucoup) plus réticents vis-à-vis des industries pharmaceutiques, pouvoirs publics, assurances et entreprises.

Faire construire des logements sociaux par le secteur privé ?

C’est la proposition faite par Nicolas Bernard et Edoardo Traversa, qui s’intéressent dans une analyse de Brussels Studies aux leviers insoupçonnés de la Région bruxelloise en matière de TVA. On le sait, Bruxelles manque cruellement de logements sociaux. Mais, comme le précisent les chercheurs, « si le régime de la TVA avantage incontestablement la production publique des logements sociaux (par l’octroi d’un taux réduit : 6 %), il n’aide en rien les opérateurs privés ni les associations qui, pareillement, ont pour vocation de mettre à disposition des logements à un tarif modeste (sans passer par une agence immobilière sociale). » Il est temps dès lors de changer ce logiciel fiscal, selon eux, et de proposer d’englober dans la catégorie « société de logement » (qui bénéficie déjà du taux de TVA réduit) la construction privée de logements à caractère social ou, à défaut, accorder à cette dernière activité un subside qui compenserait la différence entre le taux standard de TVA (qui sera appliqué) et le taux réduit. « Le tout, naturellement, moyennant une série de contreparties sociales, comme vendre une certaine proportion des biens ainsi produits à une société de logement social et assujettir à certaines conditions sociales la vente (ou la location) du solde », ajoutent les experts. Et de conclure : en impliquant de la sorte le secteur privé, il sera permis d’espérer une résorption plus rapide de la très longue file d’attente des logements sociaux.

Avec la nouvelle PAC, la Wallonie veut encourager les éco-régimes 

Les éco-régimes sont de nouveaux paiements annuels qui doivent orienter les agriculteurs vers des pratiques plus durables, sur une base volontaire. Pour y parvenir, le gouvernement wallon prévoit 345 millions d’euros. Dans ses choix, le gouvernement wallon a voulu « encourager une transition raisonnée » vers les modèles agricoles plus durables, a commenté le ministre-président Elio Di Rupo (PS). Les ambitions du plan stratégique wallon vont « au-delà des ambitions de l’UE », notamment en bio, a assuré la ministre Céline Tellier. La Wallonie vise en effet 30 % de production biologique pour 2030, là où l’UE vise 25 %.Le plan favorise en outre l’agriculteur actif (plutôt que les sociétés de gestion ou autres), soutient davantage les jeunes agriculteurs et la reprise des exploitations ou encore la production alimentaire autonome.

 

La phrase

« Pourquoi nous n’avons pas voulu hiérarchiser ? Parce que précisément, il n’y a pas de consensus dans la société civile aujourd’hui sur ces questions. Au fond, si vous lisez bien les recommandations, il y a deux visions de la lutte contre le racisme qui s’opposent : il y a une vision universaliste et il y a une vision qui est plus intersectionnaliste. Ces deux visions apportent des propositions de solution, certaines sont complémentaires, se recoupent même parfois et puis d’autres sont complètement contradictoires. » 

Rachid Madrane, président du parlement bruxellois, à l’origine des assises contre le racisme qui ont débouché sur 207 recommandations formulées par la société civile

Pierre Jassogne

Pierre Jassogne

Journaliste (social, justice)

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)