Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur
Marinette Mormont

Marinette Mormont

Coordinatrice Focales, journaliste (social, santé, logement)

Le prix de l’invisibilité

12,5 milliards d’heures de travail non rémunérées : 9.737 milliards d’euros (soit trois fois la valeur du secteur des technologies à l’échelle mondiale). C’est l’estimation en heures et en valeur monétaire du travail du care (du soin) non rémunéré chaque jour dans le monde. Garde d’enfants, accompagnement des personnes âgées [...]

Un pas vers un toit. De la rue au logement.

De la rue au logement. Pour franchir ce pas – ou plutôt ce large fossé –, des dispositifs temporaires s’attellent à fournir un toit à des personnes qui en sont dépourvues et à les aider à se remettre en [...]

Maisons d’accueil : pas facile d’y entrer, difficile d’en sortir

Les maisons d’accueil hébergent pour quelques mois des personnes sans abri ou mal logées en vue de faciliter leur réinsertion. Depuis que Housing First a débarqué en trombe en Belgique avec son leitmotiv «le logement d’abord», ces dispositifs font-ils encore le poids? Tour d’horizon de leurs forces et de leurs limites.

Abonnés

Fin du monde vs fin de mois : l’environnement à la sauce sociale

En 2019, la Justice sociale s’est invitée au sein de la mobilisation climatique. Bref retour sur dix ans d’archives d’Alter Échos sur les liens entre social et environnement.

Abonnés

Prison : à poil, tes droits !

Au mieux désagréables, au pire dégradantes, les fouilles à nu en prison sont montrées du doigt par une enquête du Médiateur fédéral. Côté directions et syndicats, on grince des dents, regrettant que la question ne soit pas analysée dans [...]

Abonnés

Lectures : la rédaction vous conseille…

À l’écoute de la relation d’aide « S’il n’y avait qu’un problème ! Mais non, ils s’accumulent, se recouvrent et s’agglutinent. Un véritable nœud de vipères. Sur quel bout tirer pour démêler ce bazar ? » D’un côté, des usagers, dont les vulnérabilités [...]

« Il y a une même urgence pour la lutte contre la pauvreté que pour le climat ! »

« Ce qui est durable, c’est la misère. » Voici la réponse apportée par des personnes en situation de pauvreté quand on leur a demandé de définir le concept de durabilité. Pour rédiger son rapport bisannuel 2018-2019 autour de la thématique [...]

Social 11-12-2019

Souffrances psychiques : l’activation des CPAS montrée du doigt

Face aux problématiques de santé mentale de leurs usagers, de plus en plus nombreuses, les CPAS sont souvent impuissants, voire sont pointés comme responsables d’une aggravation des souffrances psychiques due à la pression générée par les politiques d’activation.

Abonnés

Prostitution : jeux de dames, jeux de dupes ?

Depuis la nuit des temps, le corps de la femme se vend, s’échange, se monnaie. La prostitution serait-elle vraiment le plus vieux métier du monde ? Ou plutôt la manifestation abusive d’une domination patriarcale millénaire ? Le débat, dont se sont [...]

Les dessous du débat

Le face-à-face n’est pas neuf et suscite des prises de position enflammées: il oppose les partisans d’une prostitution réglementée, avec la création d’un statut professionnel, à ceux qui militent pour l’abolition de la prostitution, au motif que les personnes prostituées sont les victimes d’un système de dominations de genre et économiques. Si, au lieu de tenter de prendre position, on reconnaissait que la solution unique n’existait pas? Et que c’est l’ensemble des politiques publiques qui doit être interrogé? Interview de Renaud Maes, sociologue (ULB, Université Saint-Louis).

Abonnés

Femmes sans abri : les griffes de la nuit

Pour les femmes sans abri, la nuit est synonyme de stress et de peur. Mais surtout, elle prolonge le jour. Car ses côtés obscurs ne font que mettre en lumière une vulnérabilité vécue 24 h/24. Petites tranches de vie de femmes qui n’ont d’autre toit qu’une tente, le ciel étoilé ou un hébergement provisoire.

« L’Époque » : les jeunes après Charlie

Avec son premier long-métrage «L’époque», le jeune réalisateur Matthieu Bareyre, accompagné de l’ingénieur du son Thibaut Dufait, sonde ce moment particulier des 18-25 ans, où «l’on se pose des questions fondamentales: est-ce qu’on accepte le monde dont on hérite ou est-ce qu’on prend le temps de l’interroger?» Entre 2015 et 2017, au hasard de ses déambulations nocturnes, il rencontre des jeunes et en fait émerger un patchwork de rêves et de désespoirs, de passions et de peurs.