Partager par e-mail Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur LinkedIn Partager sur Google+ Impression

Wallonie : cellules de reconversion en hausse

Alter Échos n° 354 15 février 2013 Pierre Jassogne

Arcelor, Carsid, Duferco... A chaque annonce d'une fermeture ou d'une restructuration d'entreprise, les cellules de reconversion refont leur apparition. Début janvier, il y avait 42 cellules de reconversion opérationnelles en Wallonie et plus de 4 200 travailleurs wallons accompagnés.
Corinne a travaillé pendant 33 ans comme comptable au Centre électronique à Charleroi. Le 24 décembre dernier, elle apprenait qu'elle était licenciée avec 17 autres de ses collègues. Début janvier, elle rejoignait la cellule de reconversion de Charleroi. Après quelques semaines, elle en retire déjà un bilan posit...

Le contenu de cet article est réservé aux abonnés payants d’Alter Echos. Consultez nos offres d'abonnement ou connectez-vous à l'aide du formulaire de connexion ci-dessous.

Arcelor, Carsid, Duferco... A chaque annonce d'une fermeture ou d'une restructuration d'entreprise, les cellules de reconversion refont leur apparition. Début janvier, il y avait 42 cellules de reconversion opérationnelles en Wallonie et plus de 4 200 travailleurs wallons accompagnés.
Corinne a travaillé pendant 33 ans comme comptable au Centre électronique à Charleroi. Le 24 décembre dernier, elle apprenait qu'elle était licenciée avec 17 autres de ses collègues. Début janvier, elle rejoignait la cellule de reconversion de Charleroi. Après quelques semaines, elle en retire déjà un bilan posit...

Le contenu de cet article est réservé aux abonnés payants d’Alter Echos. Consultez nos offres d'abonnement ou connectez-vous à l'aide du formulaire de connexion ci-dessous.

Aller plus loin

Arcelor, Carsid, Duferco... A chaque annonce d'une fermeture ou d'une restructuration d'entreprise, les cellules de reconversion refont leur apparition. Début janvier, il y avait 42 cellules de reconversion opérationnelles en Wallonie et plus de 4 200 travailleurs wallons accompagnés.
Corinne a travaillé pendant 33 ans comme comptable au Centre électronique à Charleroi. Le 24 décembre dernier, elle apprenait qu'elle était licenciée avec 17 autres de ses collègues. Début janvier, elle rejoignait la cellule de reconversion de Charleroi. Après quelques semaines, elle en retire déjà un bilan posit...

Le contenu de cet article est réservé aux abonnés payants d’Alter Echos. Consultez nos offres d'abonnement ou connectez-vous à l'aide du formulaire de connexion ci-dessous.

A la Une