Partager par e-mail Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur LinkedIn Partager sur Google+ Impression
Justice

Un goût de culture aux Abattoirs d'Anderlecht

Alter Échos n° 376 28 février 2014 Pierre Jassogne

Miser sur la culture pour redynamiser les Abattoirs d’Anderlecht, tel est le défi de l’asbl Cultureghem. Son dernier projet : une cuisine mobile pour les ketjes du quartier.

cultureghemUn goût de culture aux Abattoirs Sur les sites des Abattoirs de Cureghem, au coeur d’Anderlecht, un marché gigantesque accueille chaque semaine des milliers de visiteurs. Un site plein de vie, et en pleine mutation : une nouvelle halle couverte réservée à l’alimentation doit sortir de terre. Elle constitue le premier chaînon d’un ensemble de rénovations et de constructions destinées à redynamiser le site. Une ferme urbaine doit également voir le jour sur le toit.

L’aspect culturel est aussi au menu. Entre les étals hebdomadaires, depuis deux ans, l’association Cultureghem propose un lieu de rencontre pour les habitants du quartier et mène à bien différents projets socioculturels avec les écoles et les associations de la région. L’objectif : créer un espace multiculturel autour de l’identité bruxelloise, ouvert à la jeunesse et à toutes les réalités urbaines. À la tête de ce projet, Eva De Baerdemaeker : « À Bruxelles, il y a énormément de communautés, et on le sent, il y a une réelle recherche d’identité. »

De Mixtus à Kookmet

À la fois lieu de découvertes et espace de soutien aux talents bruxellois, Cultureghem encourage toutes les expressions créatives sans distinction d’origine, de langue, de religion. Dans le voisinage immédiat des Abattoirs, ce ne sont pas moins de 170 nationalités et plus d’une centaine d’associations qui se côtoient. « C’est un lieu pour tous, et il n’y a pas un jour où nous ne recevons pas une proposition de projet… »

Depuis sa création en 2012, Culturghem a soutenu de nombreuses activités socioculturelles, de nombreux ateliers didactiques sur le site des Abattoirs, en leur mettant à disposition les lieux. Tout a commencé avec le Mixtus Festival l’été dernier, rassemblant 650 jeunes artistes. Mais le grand projet à venir, c’est Kookmet. Il s’agira de proposer des cours et des ateliers autour de la cuisine pour les élèves du primaire et du secondaire. Faire ses courses sur le marché, préparer un repas sain et durable, utiliser des fruits et légumes de saison, apprendre à connaître une cuisine métissée… « Les ketjes apprennent non seulement que cuisiner est agréable mais qu’une alimentation saine est bon marché et facile à préparer », expliquent les organisateurs, qui pour récolter les fonds nécessaires à l’achat de cuisines mobiles ont lancé un appel sur Growfunding, une nouvelle plate-forme de financement citoyen pour soutenir des projets urbains et innovants à Bruxelles.

Crowdfunding façon Growfunding

Le crowdfunding, ou financement participatif, permet de financer des projets en utilisant Internet pour mettre en relation des porteurs de projets et des donateurs potentiels. C’est dans cet esprit que le site de collecte de dons Growfunding a été mis en ligne en décembre dernier pour une période test de trois mois. Ce projet du Miro, centre de recherche appliquée né dans le giron de la formation en travail social de la HUB (Hogeschool-Universiteit Brussel), ambitionne de dépasser la simple plate-forme virtuelle pour mettre en place des réseaux bien réels autour d’un projet de villes. Growfunding/BXL a été mis en ligne pour une période d’essai de trois mois dans le cadre d’un projet de recherche qui, si les résultats sont concluants, se pérennisera. (s.w.)

En savoir plus

Cultureghem : rue Ropsy Chaudron, 24 à 1070 Anderlecht – tél. : 02 521 54 19 – site : http://www.cultureghem.be

A la Une