Partager par e-mail Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur LinkedIn Partager sur Google+ Impression
Edito

Turtelboom, entre ministre et top manager

Alter Échos n° 367 10 novembre 2013 Sandrine Warsztacki

Au dernier étage du SPF Justice, imposant bâtiment moderniste des années '30, Annemie Turtelboom (Open VLD) nous reçoit dans son bureau design. Sur la table en plastique blanc, nous sommes venus déposer le dernier dossier d’Alter Échos sur les réformes et le nouveau management de la justice (voir encadré). L’attaché de presse reçoit un texto. Une vache est née dans le centre pénitentiaire agricole de Ruiselede pendant que la ministre effectuait une visite et on se demande s’il faut baptiser le veau Annemie. Du prénom du bovidé aux dossiers politiques, on sent la communication maîtrisée.

Alter...

Le contenu de cet article est réservé aux abonnés payants d’Alter Echos. Consultez nos offres d'abonnement ou connectez-vous à l'aide du formulaire de connexion ci-dessous.

En savoir plus

Au dernier étage du SPF Justice, imposant bâtiment moderniste des années '30, Annemie Turtelboom (Open VLD) nous reçoit dans son bureau design. Sur la table en plastique blanc, nous sommes venus déposer le dernier dossier d’Alter Échos sur les réformes et le nouveau management de la justice (voir encadré). L’attaché de presse reçoit un texto. Une vache est née dans le centre pénitentiaire agricole de Ruiselede pendant que la ministre effectuait une visite et on se demande s’il faut baptiser le veau Annemie. Du prénom du bovidé aux dossiers politiques, on sent la communication maîtrisée.

Alter...

Le contenu de cet article est réservé aux abonnés payants d’Alter Echos. Consultez nos offres d'abonnement ou connectez-vous à l'aide du formulaire de connexion ci-dessous.

A propos de l'auteur

Sandrine Warsztacki

Sandrine rêvait de devenir glaciologue. Ou marchand de glaces. Elle a fini par vendre des articles sur papier glacé. Parce qu’elle a plus la bosse des lettres que des maths, Sandrine a étudié le journalisme et l’anthropologie à l'ULB. Aujourd’hui, Sandrine est rédactrice en chef d'Alter Échos. Pour elle, le social, c’est «un ensemble de travailleurs bien plus courageux qu’elle qui se battent au quotidien pour un monde plus juste». Et l’info, ce sont «des lignes qui peuvent parfois changer le cours des événements». Son héros : Jack London. sandrine [dot] warsztacki [at] alter [dot] be

A la Une