Alter Échos

Sommaire

Recherche par numéro

Sommaire du n°446

La fronde des potagistes

21-06-2017

Le Forum des jardiniers est un groupe de citoyens bruxellois cherchant à défendre la place de l’agriculture et des cultures potagères en ville. Son but: fédérer les potagers de la région bruxelloise pour défendre les espaces verts menacés.

Les maisons de jeunes se mettent au vert

21-06-2017

Depuis le 6 mai 2017, le label « MJ vertes » a été attribué à la maison des jeunes de Tournai Masure 14. Lancé par le Collectif des maisons de jeunes du Brabant wallon, ce label vise à l’éducation des jeunes sur la transition écologique et à créer un réseau de maisons de jeunes et d’associations vertes.

Profession: subsidiologue

21-06-2017

Subsidiologue… Depuis quelque temps, ce titre de fonction énigmatique fleurit un peu partout. S’agit-il d’un énième témoignage de la novlangue débridée en usage dans le non-marchand? Ou bien ce terme décrit-il une véritable fonction? Alter Échos a voulu en avoir le cœur net. Et a fini par dénicher une vraie subsidiologue. Son nom: Mélanie Rasquin. Elle travaille pour la commune de Schaerbeek. Et se confie: elle ne serait pas pour rien dans l’émergence de ce métier presque à la mode…

Service citoyen: c’est le moment, c’est l’instant?

21-06-2017

Un projet de loi CDH propose l’instauration d’un service citoyen obligatoire pour les jeunes. Du côté du cabinet de Maggie De Block (open VLD), on étudie «la création d’un statut légal spécifique pour le service citoyen»…

Sous le joug de la bureaucratisation

21-06-2017

Fin mai, Présence et Action culturelles organisait une rencontre-débat sur la bureaucratisation du travail socioculturel. «Aujourd’hui, travailleurs et associations tirent la sonnette d’alarme: le temps consacré à la recherche de financements puis à leur justification réduit considérablement le temps [...]

Mena: logés à la mauvaise enseigne

20-06-2017

En 2015, plus de 3.000 mineurs étrangers non accompagnés (Mena) sont arrivés en Belgique. À mesure qu’ils progressent dans le parcours d’accueil, les Mena rencontrent de nouvelles difficultés. Des associations alertent: les logements de transition vers l’autonomie sont saturés, l’arrivée sur le marché locatif est mal préparée. Selon elles, des centaines de jeunes pourraient se retrouver à la rue.

Sous le joug de la bureaucratisation

19-06-2017

Des dossiers de demande de subvention aux grilles d’évaluation, le secteur associatif croule sous le poids de la paperasse. Derrière cette surcharge administrative s’immisce une nouvelle forme de gestion publique, où règnent logique de résultats, mise en concurrence, réduction [...]

«Habitat permanent»: une zone d’habitat vert, mais pour quand?

19-06-2017

Le rapport «Habitat permanent», commandé en 2015 par le ministre wallon de l’Action sociale, vient enfin de sortir. Ses recommandations apportent des pistes innovantes et parfois controversées. Mais le risque est que ces mesures tardent à se concrétiser.

Pour un nouveau management public

14-06-2017

Fin mai, Présence et Action culturelles organisait une rencontre-débat sur la bureaucratisation du travail socioculturel. «Aujourd’hui, travailleurs et associations tirent la sonnette d’alarme: le temps consacré à la recherche de financements puis à leur justification réduit considérablement le temps [...]

DoucheFlux: «La réinsertion passe par une image positive de soi-même»

09-06-2017

Fraîchement installée dans ses nouveaux quartiers à Anderlecht, l’asbl DoucheFlux vient d’y ouvrir un nouveau centre de jour pour personnes précaires. Son postulat: que ce soit par les briques, les activités culturelles ou les services proposés, la réinsertion des accidentés de la vie passe par une restauration de l’estime de soi.

Étudiants-indépendants, entre gains et doutes

02-06-2017

Depuis le 1er janvier 2017, le statut d’étudiant-indépendant existe désormais pour les jeunes voulant lancer une activité entrepreneuriale. Élaboré par le ministre des Indépendants Willy Borsus, il offre une alternative au statut d’indépendant complémentaire utilisé jusqu’ici. Ce statut, attendu par beaucoup, crée cependant certaines incertitudes.

«Penser contre le travail» plutôt que «repenser le travail»

02-06-2017

«Que fais-tu dans la vie? Je travaille pour… Je suis consultant chez…» Le travail tient, parfois malgré nous, une position centrale dans nos vies et dans la définition de nos identités. Ceux qui en ont un ne le perdraient pour rien au monde et ceux qui n’en ont pas culpabilisent de ne pas faire partie du marché de l’emploi. Cette situation est insoutenable selon les auteurs de l’ouvrage collectif «Le travail, et après?» (Écosociété, 2017). Plutôt que de de chercher sans cesse à aménager le travail pour le faire perdurer, les quatre auteurs invitent à «penser contre le travail».