Partager par e-mail Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur LinkedIn Partager sur Google+ Impression
Social

Quelle sécurité pour nos données personnelles?

Alter Échos n° 433 11 novembre 2016 Martine Vandemeulebroucke

Gérer l’ensemble des données électroniques des institutions publiques de sécurité sociale est sans doute une prouesse mais aussi un fameux risque. Le piratage est la hantise des informaticiens de la Smals.

La Smals est une spécialité belge. Aucun pays en Europe n’a poussé si loin la gestion informatique centralisée des données personnelles. La moindre erreur peut avoir des conséquences désastreuses pour l’État comme pour le citoyen. La Smals possède une équipe dédiée à la surveillance des «anomalies» dans les banques de données des grandes institutions publiques de sécurité sociale et au co...

Le contenu de cet article est réservé aux abonnés payants d’Alter Echos. Consultez nos offres d'abonnement ou connectez-vous à l'aide du formulaire de connexion ci-dessous.

Gérer l’ensemble des données électroniques des institutions publiques de sécurité sociale est sans doute une prouesse mais aussi un fameux risque. Le piratage est la hantise des informaticiens de la Smals.

La Smals est une spécialité belge. Aucun pays en Europe n’a poussé si loin la gestion informatique centralisée des données personnelles. La moindre erreur peut avoir des conséquences désastreuses pour l’État comme pour le citoyen. La Smals possède une équipe dédiée à la surveillance des «anomalies» dans les banques de données des grandes institutions publiques de sécurité sociale et au co...

Le contenu de cet article est réservé aux abonnés payants d’Alter Echos. Consultez nos offres d'abonnement ou connectez-vous à l'aide du formulaire de connexion ci-dessous.

A la Une