Partager par e-mail Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur LinkedIn Partager sur Google+ Impression
Social

Pas de manche le dimanche à Charleroi

Alter Échos n° 362 14 juin 2013 Sandrine Warsztacki

La ville de Charleroi a lancé un vaste plan de sécurisation et de revitalisation de son centre-ville qui met en œuvre, entre autres, une réglementation plus stricte de la mendicité. Opération revalidation ou dérive sécuritaire ?
Si Paul Magnette (PS) avait voulu monter une opération de communication pour marquer avec force le changement à la tête de Charleroi, il ne s'y serait pas pris autrement. À grand renfort de communiqués de presse, le nouveau bourgmestre a lancé un vaste plan de sécurisation et de revitalisation du centre-ville. Il faut dire que le quartier de la ville haute en a plutôt ...

Le contenu de cet article est réservé aux abonnés payants d’Alter Echos. Consultez nos offres d'abonnement ou connectez-vous à l'aide du formulaire de connexion ci-dessous.

La ville de Charleroi a lancé un vaste plan de sécurisation et de revitalisation de son centre-ville qui met en œuvre, entre autres, une réglementation plus stricte de la mendicité. Opération revalidation ou dérive sécuritaire ?
Si Paul Magnette (PS) avait voulu monter une opération de communication pour marquer avec force le changement à la tête de Charleroi, il ne s'y serait pas pris autrement. À grand renfort de communiqués de presse, le nouveau bourgmestre a lancé un vaste plan de sécurisation et de revitalisation du centre-ville. Il faut dire que le quartier de la ville haute en a plutôt ...

Le contenu de cet article est réservé aux abonnés payants d’Alter Echos. Consultez nos offres d'abonnement ou connectez-vous à l'aide du formulaire de connexion ci-dessous.

Aller plus loin

La ville de Charleroi a lancé un vaste plan de sécurisation et de revitalisation de son centre-ville qui met en œuvre, entre autres, une réglementation plus stricte de la mendicité. Opération revalidation ou dérive sécuritaire ?
Si Paul Magnette (PS) avait voulu monter une opération de communication pour marquer avec force le changement à la tête de Charleroi, il ne s'y serait pas pris autrement. À grand renfort de communiqués de presse, le nouveau bourgmestre a lancé un vaste plan de sécurisation et de revitalisation du centre-ville. Il faut dire que le quartier de la ville haute en a plutôt ...

Le contenu de cet article est réservé aux abonnés payants d’Alter Echos. Consultez nos offres d'abonnement ou connectez-vous à l'aide du formulaire de connexion ci-dessous.

A propos de l'auteur

Sandrine Warsztacki

Sandrine rêvait de devenir glaciologue. Ou marchand de glaces. Elle a fini par vendre des articles sur papier glacé. Parce qu’elle a plus la bosse des lettres que des maths, Sandrine a étudié le journalisme et l’anthropologie à l'ULB. Aujourd’hui, Sandrine est rédactrice en chef d'Alter Échos. Pour elle, le social, c’est «un ensemble de travailleurs bien plus courageux qu’elle qui se battent au quotidien pour un monde plus juste». Et l’info, ce sont «des lignes qui peuvent parfois changer le cours des événements». Son héros : Jack London. sandrine [dot] warsztacki [at] alter [dot] be

A la Une