Partager par e-mail Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur LinkedIn Partager sur Google+ Impression

« On doit d’abord apprendre aux gens à trouver leurs compteurs »

Alter Échos n° 371-372 6 décembre 2013 Martine Vandemeulebroucke

Pour certains locataires, une facture d’électricité est aussi incompréhensible qu’un manuscrit chinois. À Bruxelles, les accompagnateurs énergie de la Fédération des services sociaux aident les plus précarisés à déchiffrer leur consommation pour mieux la maîtriser. Mais l’exercice a ses limites, liées à la réalité d’un marché locatif très inégalitaire.

Quand nous entrons chez Christian, la télévision est allumée. Il l’éteint aussitôt. C’est la règle : un appareil électrique que l’on n’utilise pas dans l’immédiat doit être coupé. Plus question non plus de laisser l’ordinateur veiller du matin ...

Le contenu de cet article est réservé aux abonnés payants d’Alter Echos. Consultez nos offres d'abonnement ou connectez-vous à l'aide du formulaire de connexion ci-dessous.

En savoir plus

Pour certains locataires, une facture d’électricité est aussi incompréhensible qu’un manuscrit chinois. À Bruxelles, les accompagnateurs énergie de la Fédération des services sociaux aident les plus précarisés à déchiffrer leur consommation pour mieux la maîtriser. Mais l’exercice a ses limites, liées à la réalité d’un marché locatif très inégalitaire.

Quand nous entrons chez Christian, la télévision est allumée. Il l’éteint aussitôt. C’est la règle : un appareil électrique que l’on n’utilise pas dans l’immédiat doit être coupé. Plus question non plus de laisser l’ordinateur veiller du matin ...

Le contenu de cet article est réservé aux abonnés payants d’Alter Echos. Consultez nos offres d'abonnement ou connectez-vous à l'aide du formulaire de connexion ci-dessous.

A la Une